Accueil Articles Société Sécurité routière: réaménagement du pont des catalans

Sécurité routière: réaménagement du pont des catalans

réamanagement du pont des catalans

Le 22 Juillet, Bernard Marquié, maire adjoint en charge de la circulation, et Arnaud Arsuffi, étudiant à l’INSA, ont présenté à la presse les aménagements de la chaussée du pont des Catalans . Zone critique du réseaux routier toulousain, le pont a été le théâtre de nombreux accidents de la route dû notamment à la vitesse excessive des usagers.

 

Bernard Marquié et Arnaud Arsuffi, étudiant en 5eme année à l’INSA, ont présenté le 22 Juillet les travaux effectués sur le pont des Catalans. “C’est l’un des endroits à risque de la ville. Entre 2006 et 2010, il y a eu 17 accidents corporels dont 3 mortels. La vitesse excessive des conducteurs en est la principale cause” explique l’adjoint au maire.

Le pont des catalans a donc servi de terrain d’expérimentation pour une équipe d’étudiant de l’INSA Toulouse. Ce projet participe à un concours européen de la sécurité routière organisé par le conseil de sécurité des transports lancé en Mai 2010. Le but du concours est de réduire durablement et à faible coût la vitesse des automobilistes. Les étudiants ont reçu le soutien de la mairie et de l’association Vélo Toulouse.

 

8000€ et une semaine de travaux

Des bandes de signalisation ont été rajouté au bord des trottoirs avec deux lignes au centre du pont. Elles ont été faite en peinture “visibilité de nuit par temps de pluie“. Des billes de verres ont été rajouté à ces installations. Les voies ont été raccourcis. “Nous sommes passée de trois mètres à 2m70 de largeur. Rétrécir la voie permet de diminuer la sensation de liberté de l’automobiliste.” explique Arnaud Arsuffi.

Certaines propositions des étudiants ont été rejetés par les techniciens de la mairie. “Nous voulions mettre des lignes dissuasives horizontales comme à l’entrée des péages, ou encore faire du pont une zone limité à 30 km/h” ajoute l’étudiant.Ces réaménagements ont débuté le 23 Juin 2011 et ont duré une semaine pour une somme de 8000€. “Selon les mesures chronométriques effectué avant et après les travaux, on constate une baisse de vitesse entre 3,9 et 5,7 km/h.” déclare Arnaud Arsuffi.

Reste à savoir si ces bons résultats se confirmeront dans le temps et seront suffisants pour faire baisser définitivement la vitesse des automobilistes sur le pont.

Romain Lorenzo

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici