Accueil Articles Société L'antenne TDF de Bonhoure: « un compromis difficile »

L’antenne TDF de Bonhoure: « un compromis difficile »

L'antenne TDF de BonhoureImplanté depuis 1986 sur la colline de Bonhoure, le pylône qualifié de « cas extrême d’émission de radiodiffusion en milieu urbain » par l’agence nationale des fréquences -ANFR en 2005, doit être déplacé suite à une décision de justice. Depuis, cette antenne n’a toujours pas trouvé de terre d’accueil.


Vingt ans déjà que les associations de riverains se battent pour obtenir le démantèlement de l’antenne trop proche des habitations. Suite à l’arrêt du 16 mars 2010 rendu par la Cour administrative d’appel de Bordeaux, ce combat prend fin. Le contrat d’occupation de TDF – Télédiffusion de France relatif à l’exploitation de l’antenne ne sera pas renouvelé. La nécessité de trouver un nouvel emplacement au pylône nuisant est alors à l’agenda de la Mairie qui peine à donner une réponse. Pourtant la question est urgente, cela fait maintenant 11 mois que le bail de TDF est expiré et que les riverains continuent à subir les désagréments liés aux installations.

 

Une décision encore en suspend pour la Mairie

A ce jour, la mairie s’interroge encore sur l’emplacement, ce qui exaspère le chef de l’opposition Jean-Luc Moudenc. En effet, l’ancien maire soulève à nouveau le débat cet été en reprochant à la Mairie de ne pas avoir encore trouvé de solution pour cette antenne controversée. En 2008, ce dernier avait proposé de transférer le pylône vers les cimetières de Terre-Cabade et Salonique mais cette idée n’a jamais été reprise par la municipalité actuelle. « Terre-Cabade, c’est la même zone que Bonhoure » explique Élisabeth Belaubre, adjointe au maire en charge de l’environnement. Selon elle, les riverains n’auraient pas été satisfaits. L’adjointe au maire rappelle également que cette décision appartient in fine à TDF et que la Mairie ne fera que l’accompagner dans ce choix.

 

« Un compromis difficile » selon TDF

A contrario, le directeur régional TDF Sud, Eric Famy déclare qu’il est « difficile de trouver un compromis (…) les problèmes sont doubles, à la fois techniques et économiques ». En effet, il explique que « l’antenne doit se trouver sur un point haut naturel et suffisamment près du centre, auquel cas les signaux seront mauvais et les radios ne seront pas intéressées pour l’utiliser ». Il ajoute qu’« il serait possible d’augmenter la puissance de l’émetteur pour pallier la distance, mais le coût serait tel, que personne ne serait prêt à faire ce sacrifice ».

 

Toujours pas de sites évidents

Pech David, Ramonville, le site de Lafilaire, les propositions n’ont pas manqué mais peu de mairies sont prêtes à accueillir un tel pylône. « Dans le quartier de Pech David, les diffusions de fréquences de l’antenne pourraient perturber la sensibilité des fréquences de la police et des avions », nous explique Eric Famy. N’y aurait-il donc aucune solution ? « Si! La multiplication des points de diffusions mais cela coûte cher. » précise t-il. Malgré des simulations organisées par TDF et la mairie de Toulouse pour proposer un emplacement correct au Conseil supérieur de l’audiovisuel , la situation n’évolue pas et le pylône n’est pas près de trouver sa place au sein de la ville rose…

 

Caroline Piquet

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici