Accueil Articles Société Rythmes scolaires : « 63% des élèves de l’Académie bénéficient depuis 1 an des nouveaux rythmes »

Rythmes scolaires : « 63% des élèves de l’Académie bénéficient depuis 1 an des nouveaux rythmes »

écoleA la rentrée 2014, tous les élèves de maternelle et primaire de l’Académie de Toulouse vont devoir s’adapter à de nouveaux horaires. Une nouvelle organisation du temps scolaire qui répond « à des objectifs pédagogiques permettant aux enfants de mieux apprendre à l’école ».

 

« Favoriser les apprentissages fondamentaux au moment où les élèves sont les plus attentifs, donc le matin, est notre objectif principal », explique Hélène Bernard, Rectrice de l’Académie de Toulouse, pour justifier la réforme du temps scolaire de Benoit Hamon. Déjà largement appliquée depuis la rentrée 2013 dans l’Académie de Toulouse, la nouvelle organisation sera généralisée à la rentrée 2014. « 791 communes, soit 63% des élèves de l’Académie bénéficient depuis 1 an déjà des nouveaux rythmes », précise-t-elle en soulignant que « 100% des nouvelles organisations du temps scolaire de cette réforme avaient été votées lors du Conseil Départemental de l’Éducation Nationale avant la publication du décret ».

« Le texte permet de déroger à l’étalement du temps scolaire sur au moins 8 demi-journées et le maintien du principe des 5 matinées scolaires ». « Une nouvelle répartition du temps de travail qui vise à favoriser de meilleures conditions d’apprentissage des savoirs fondamentaux pour les écoliers », se réjouit Michel-Jean Floc’h, Directeur Académique de la Haute-Garonne. Mais sur les demandes d’expérimentations de l’Académie de Toulouse, toutes  ne sont pas unanimes sur les après-midi à conserver. En effet, « 30 établissements souhaiteraient être libres le vendredi après-midi », explique la Rectrice de l’Académie.

 

Le problème du vendredi après-midi

Le décret sur l’organisation du temps scolaire permet un « droit à l’aménagement ultime des horaires ». Seulement, si pour la majorité des établissements, le vendredi après-midi serait la demi-journée idéale de repos pour les élèves, le Rectorat, lui, ne l’entend pas de la même oreille. « Il faut arriver à concilier organisation commune et intérêt de l’enfant, donc nous pensons que le jeudi après-midi est plus adapté », affirme Hélène Bernard. « Laisser le vendredi après-midi libre entraine une concentration de temps libre trop importante pour les élèves », termine Michel-Jean Floc’h. Le Conseil Départemental de l’Éducation Nationale passera en revue les demandes de chaque établissement de l’Académie de Toulouse le 26 juin prochain.

 

Article de Cécilia Moreau

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

1 COMMENTAIRE

  1. “64 % Bénéficient ” je lis ou j’entends régulièrement ce verbe , sur le terrain, je dirais plutôt “subissent la réforme” au pire, ou “appliquent la reforme obligatoire” au mieux.
    « Favoriser les apprentissages fondamentaux au moment où les élèves sont les plus attentifs, donc le matin”
    Pourtant , dans les vraies classes avec de vrais élèves (depuis 3 décennies ) je vois des élèves plus efficients le matin mais d’autres bien plus l’après midi.Chacun a son rythme interne , il y a toujours ceux “du matin” et ceux “du soir”,les enfants n’y échappent pas , c’est ainsi.Alors ces présupposés coulés dans le béton servant à faire de l’intox et diaboliser les réfractaires à cette ânerie émanant d’une tocade d’un ministre prétentieux et inconséquent , ne convainquent que ceux qui n’ont pas à gérer 30 élèves ayant dorénavant des semaines plus chargées que celles de leurs parents dès 3 ans !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici