Accueil Articles Société Logement : « il y a trop d'erreurs faites sur les personnes handicapées »

Logement : « il y a trop d’erreurs faites sur les personnes handicapées »

Le DAL occupe Habitat Toulouse et obtient des garantiesUne nouvelle action a été menée, lundi matin, par les membres du DAL à l’Office Public de l’Habitat 31. Reçue par le directeur, l’association pour le droit au logement dénonce le manque d’accès au logement des personnes handicapées.

 

Un peu plus d’un mois après la fin de la trêve hivernale, les militants du DAL continuent de se mobiliser. Lundi matin, quelques membres de l’association se sont rendus à l’Office Public de l’Habitat 31 (OPH 31) pour demander que « les personnes handicapées soient traitées de la même façon, quel que soit leur handicap », explique Jacky Alm, membre du DAL à Toulouse. En fauteuil roulant, aveugle ou handicapé neurologique, « l’accès aux demandes de logements sociaux doit être facilité pour tous », ajoute-t-il. « Il y a une réelle incompréhension des administrations à ce sujet-là. Les demandes en attente sont de plus en plus nombreuses et pas toujours prises en compte », peste le militant. À Toulouse, la situation est « particulièrement difficile » puisque le manque de logements adaptés est « très important » et que « les structures ajustées sont saturées ». Le DAL dénonce un manque d’accès « considérable » au logement social pour les personnes en situation de handicap et demande ainsi à l’OPH 31 « une restructuration, une aide et un accès facilité différent pour chaque dossier ».

 

« On espère que les choses vont changer »

Reçu par Francis Pierre, directeur de l’Office Public de l’Habitat 31 sur un dossier de demande de logement d’une personne aveugle en attente depuis 2008, le DAL « espère que les choses vont changer » et que « chaque personne soit traitée selon son handicap dans des délais plus courts ». Pour Jacky Alm, « il y a malheureusement encore trop de carences sociales et trop d’erreurs faites sur les personnes handicapées ». Encore aujourd’hui, « trop peu d’organismes sont concernés par ces problèmes et peu d’entre eux facilitent les démarches pour les demandeurs handicapés », termine le militant de l’association.

 

Article de Cécilia Moreau

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

1 COMMENTAIRE

  1. Il y a effectivement un gros problème de méconnaissance des situations de handicap, un manque de repérage des logements qui peuvent répondre aux besoins. Les bailleurs doivent s’investir et former leur personnel et les pouvoirs publics doivent recenser le logement accessible comme le prévoit la loi . Et au Préfet de faire la police si nécessaire vis à vis des bailleurs privés et publics

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici