Accueil Articles Société Toulouse. Inscriptions racistes, antisémites et homophobes : les réactions de la classe politique

Toulouse. Inscriptions racistes, antisémites et homophobes : les réactions de la classe politique

Tags sur l'espace des diversités toulouseDans la nuit de samedi à dimanche, la façade de l’Espace des diversités et d’autres lieux toulousains ont été dégradés par des inscriptions homophobes, antisémites et néo-nazis. Voici les réactions de la classe politique. La Ville de Toulouse a déposé une plainte.

 

Pierre Cohen, maire de Toulouse :
« Je suis profondément choqué et condamne avec la plus grande fermeté ces agissements inacceptables. Ces messages de haine sont un danger pour notre République. Il est de notre responsabilité de ne pas laisser s’installer ce climat délétère aux relents des années noires. Nous avons créé L’Espace des diversités pour lutter contre toutes les formes de discrimination et nous ne laisseront pas l’intolérance et la haine bafouer les valeurs fondamentales qui font la force de notre République.  Je demande aux services de police de faire la lumière le plus rapidement possible sur cette affaire pour que les auteurs de cet acte soient punis. »

Martine Courdon Dequidt, Vice-Présidente PRG 31

« Le choix ‘symbolique’ de dégrader l’espace des diversités de Toulouse par des slogans fascistes et néo-nazi, donne un ton délétère renforcé par la présence de ces mêmes inscriptions sur tout Toulouse. Ce désir de nier les différences, en ‘effaçant’ tout ce qui ne correspond pas au profil convenu est prôné par de tristes sires, mélancoliques d’une époque que nous pensions tous révolue. Aussi, afin que ce choix ne devienne notre obligation demain, refusons cet appel à la haine. Ne confondons pas tolérance et indifférence. Nos lois nous permettent de condamner de tels propos, unissons nous pour les faire respecter. »

Christine de Veyrac, Candidate à la Mairie de Toulouse

« Je tiens à condamner avec la plus grande fermeté de tels agissements. Depuis maintenant quelques mois, on assiste à un réveil de positions extrémistes qui ne sont pas acceptables. Toulouse est une ville où le respect et la tolérance doivent prévaloir. Je connais certaines associations présentes au Centre des Diversités et j’ai pu à plusieurs reprises les rencontrer et apprécier le travail admirable effectué par leurs bénévoles et je tiens à saluer leur action et leur courage. Je souhaite naturellement que toute la lumière soit faite sur cet événement et que leurs auteurs soient poursuivis. Je souhaite également que tous les acteurs de la vie locale condamnent de telles exactions avec la même vigueur que la mienne. »

Jean-Jacques Bolzan, président régional du Parti Radical

« Je condamne fermement ces agissements inacceptables qui ne sont pas dignes d’exister dans une démocratie. Les valeurs radicales d’humanisme, du respect de la différence et de tolérance doivent prévaloir dans notre pays et plus précisément dans notre ville. »

Antoine Maurice et Michèle Bleuse, têtes de liste « Toulouse Vert Demain »

« Antoine Maurice et Michèle Bleuse condamnent fermement ces actes, témoignent leur solidarité à l’égard des personnes et structures attaquées, et appellent les autorités à faire toute la lumière sur ces agissements pour qu’une condamnation par la justice puisse être prononcée. Toulouse Vert Demain s’inquiète de la montée de l’homophobie alimentée par une partie de la droite et des mouvements comme la Manif pour tous qui attisent la haine. Ces propos sont également racistes et antisémites, et cette association de haine est loin d’être anodine. Raphaël Durand, candidat de la liste Toulouse Vert Demain et représentant du Parti Pirate Midi-Pyrénées a déclaré :  ‘Face à ces insultes et ces agressions aux valeurs de la République, nous exigeons la plus grande fermeté des pouvoirs publics et nous appelons les responsables politiques à condamner ces actes de manière unanime’. Nous demandons que la justice examine la possibilité de dissoudre les groupuscules violents qui appellent à la haine. Toulouse Vert Demain rappelle son plein et entier engagement en faveur de l’égalité des droits, de la lutte contre toutes les discriminations, et exprime son soutien aux associations LGBT et à toutes celles et ceux qui luttent contre les discriminations.

Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées :

« Notre devoir, chaque fois que des actes de cette nature sont commis, c’est de les dénoncer et de rappeler où ont conduits les philosophies qui les inspirent. »

Jean-Luc Moudenc, tête de liste « Un nouvel élan pour Toulouse » :

« Je condamne avec la plus grande vigueur les inscriptions racistes, antisémites et homophobes portées ce week-end sur différentes façades de lieux représentatifs de Toulouse. Je demande à ce qu’une enquête judiciaire soit ouverte afin que ces délits, sanctionnés par la loi, soient réprimés. Comme élu de la République, je suis profondément attaché au respect de toutes les communautés qui font la richesse de Toulouse. Si je suis élu maire demain, je veillerai tout particulièrement à leur protection. »

 

Guillaume Truilhé avec communiqués

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

1 COMMENTAIRE

  1. Bien sûr qu’il faut condamner ces faits mais est on sûr de la qualité des délinquants , une enquête a t elle établi la responsabilité d’un groupuscule d’extrême droite ? Attendons peut être les résultats de l’enquête , si enquête il y a , avant d’accuser à tort et a travers ; Nous risquons d’avoir des surprises.Ces faits tombent à pic non ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici