Accueil Articles Santé « Le vaccin contre le H1N1 sauve des vies »

« Le vaccin contre le H1N1 sauve des vies »

hôpital de Purpan12, 5 millions de Français ont reçu leurs bons de vaccination contre la grippe saisonnière. Mais, comme partout, la nouvelle de l’implémentation cette année du remède contre le virus H1N1 fait hésiter les Toulousains. Le docteur François Angles, président du Grog (Groupe Régional d’Observation de la Grippe) Midi-Pyrénées répond à nos questions.


ToulouseInfos: Comment s’annonce l’épidémie cette année?
Dr. François Angles: Le virus saisonnier devrait être équivalent à celui d’un hiver normal. Même si chaque année il évolue un peu, la composition des vaccins est modifiée en conséquence et couvre 3 formes différentes de la maladie.

T.I.: Et cette année, l’une de ces formes est celle du H1N1…
F.A.: Les observations du Grog cette année ont permis de conclure que la grippe A va repartir dès cet hiver. Et je tiens à rétablir certaines vérités à ce sujet. Premièrement, la campagne de vaccination a certes été mal menée, mais le chiffre de morts de la grippe A est très faible: seules 314 personnes en sont mortes contre 2000 par an pour la grippe saisonnière. Ce qui prouve l’efficacité du vaccin. Et surtout, le sérum de cette année n’a pas été fait avec des fioles recyclées du stock du ministère de la santé, comme j’ai pu entendre.

T.I.: Et le coût pour l’Assurance-maladie n’en sera-t-il pas plus élevé?
F.A.: Si le vaccin contre le H1N1 a coûté si cher, c’est parce qu’il a nécessité autant de moyens que pour un anti-viral comprenant 3 souches. Chaque année, la composition est décidée, et la méthode de production 2010 ne diffère pas des précédentes: même fabrications et 3 souches différentes dans un seul remède. Ces méthodes ont permis aux laboratoires de proposer le médicament à un prix identique à celui qu’on a toujours connu.

T.I.: Pourquoi envoyer des bons aux médecins cette année?
F.A.: On incite les professionnels de santé à se faire vacciner cette année parce qu’ils pensent simplement ne pas en avoir besoin. Le fait de fréquenter à longueur d’hiver des malades, les immunise, certes. Mais une étude scandinave a révélé que les médecins sont des vecteurs de la maladie sans qu’ils en ressentent les symptômes. Drôle d’ironie que de voir un soigneur vous rendre malade!


Propos recueillis par Walid Hamadi

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici