Accueil Articles Santé Quand l'électricité se met au service de la santé

Quand l’électricité se met au service de la santé

Quand l'électricité se met au service de la santéCe Jeudi 9 Décembre, à la faculté de médecine Paul Sabatier, se tient une conférence sur « l’électrochimiothérapie ou comment l’électricité peut améliorer la thérapie des tumeurs ». L’occasion pour Justin Teissié de l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale et Lluis Mir de l’Institut de cancérologie Gustave Roussy, de faire le point sur cette nouvelle technique.


L’électrochimiothérapie a pour but d’appliquer des impulsions électriques affaiblissant les cellules cancéreuses permettant ainsi d’augmenter le pouvoir thérapeutique de certains médicaments anticancéreux. De ce fait, les quantités de médicaments utilisées seront très basses et ne provoqueront plus d’effets néfastes comme au cours de la chimiothérapie classique.

En France, l’utilisation de cette technique reste pour l’instant limitée aux tumeurs de la peau et à un essai sur des tumeurs du seins. En Europe pourtant, l’électrochimiothérapie est couramment utilisé pour les tumeurs cutanées et des essais cliniques sont en cours sur des tumeurs profondes des os ou encore du foie. D’autres essais effectués en laboratoire portent entre autres sur des tumeurs cérébrales.

A Toulouse, l’électrochimiothérapie est déjà fréquemment utilisée sur les animaux par les équipes vétérinaires de l’IPBS et de l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse. Actuellement, cette technique est en cours d’essais cliniques au niveau international et bénéficie d’un soutien de l’Union Européenne. Si tout se passe bien, ce nouveau traitement devrait sauver d’avantage de vies.

 

Camille Morère

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici