Accueil Articles Politique Conseil Municipal de Toulouse : on vote quoi ce vendredi ?

Conseil Municipal de Toulouse : on vote quoi ce vendredi ?

Conseil municipal de ToulouseCe vendredi se tient le conseil municipal de la ville de Toulouse. A l’ordre du jour, les élus voteront la programmation 2013 du dispositif de réussite éducative, la création d’un village d’insertion  suite à l’évacuation de la copropriété des Castalides, l’appel à projets pour la Maison de l’image à la Reynerie, la demande de classement de la ville de Toulouse en station de tourisme, diverses opérations foncières, la poursuite de la mise en œuvre des « Emplois d’avenir » dans les services de la Ville de Toulouse,  l’attribution de subvention à des associations intervenant dans divers secteurs… 147 délibérations au total pour un conseil qui s’annonce animé.

 

A la veille du douzième anniversaire de l’explosion de l’usine AZF et à 6 mois des élections municipales, le conseil municipal de ce vendredi aura une importance toute particulière. Et actualité oblige, les élus démocrates et républicains et les Verts vont proposer un vœu relatif à la dépollution des Ballastières de l’ancienne poudrerie de Braqueville. « 12 ans après d’AZF, 4 700 tonnes de nitrocellulose y restent entreposées. Or cette poudre explosive, immergée depuis les années 1920, fait peser un risque persistant sur notre agglomération » s’offusquent les Verts qui veulent que « notre municipalité appelle l’Etat, responsable de l’entreposage de ces produits au début du siècle dernier, à prendre ses responsabilités en décidant enfin d’assumer la dépollution totale du site ».

Force de proposition lors de ce conseil, le groupe des Verts proposera également la mise en place d’une fiscalité écologique. « Ce sont les 8 millions de Français qui souffrent déjà aujourd’hui de précarité énergétique qui verront, si rien n’est fait, leur situation s’aggraver au fil de la hausse des prix. Libérer au plus vite les ménages précaires du piège des énergies fossiles, dont le prix est condamné à augmenter fortement, atténuer les pollutions locales pour protéger les plus vulnérables : la fiscalité écologique réconcilie le progrès social et l’exigence écologique » déclarent les écologistes toulousains. Ces derniers demanderont donc «  au gouvernement d’inscrire dès la loi de finances 2014 les premières mesures d’une véritable fiscalité écologique. Ces dispositions concerneraient tout particulièrement la redistribution des recettes, la suppression des niches fiscales en matière de carburant, et les incitations fiscales au changement de comportement, sans pénaliser les ménages les plus précaires.

De son coté, Jean Luc Moudenc, chef de l’opposition et seul réel adversaire de Pierre Cohen en vue des élections municipales, interpellera le maire sur ses « revirements et revirements » concernant la situation de la prison Saint-Michel. « La municipalité devait s’en occuper à partir du moment où le dernier prisonnier avait quitté les lieux, et cela remonte à 4 ans » précise Jean-Luc Moudenc qui estime que « le bail emphytéotique signé récemment, l’a été « dans une précipitation qui n’est pas sans oublier l’approche des élections ». Deuxième sujet important, « nous avons observé que lors des différentes enquêtes sur les logements vacants, le chiffre ne fait qu’augmenter ». Un constat que le député UMP voudrait expliquer en lançant une enquête qui permettrait également d’expliquer le nombre croissant de réquisition de bâtiments dans la ville rose. « Je ne suis pas d’accord avec les méthodes, mais cela montre qu’il y a un souci » termine l’ancien maire de Toulouse.

 

Article de Guillaume Truilhé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici