Accueil Articles Politique Rachat de la librairie Chapitre-Privat : les élus souhaitent la « bienvenue » à Benoît Bougerol

Rachat de la librairie Chapitre-Privat : les élus souhaitent la « bienvenue » à Benoît Bougerol

Librairie Privat : le spectre de la fermeture planeLe maire de Toulouse Pierre Cohen a annoncé ce jeudi en fin d’après-midi le rachat de la librairie Chapitre-Privat par Benoît Bougerol. « C’est une double bonne nouvelle pour le livre à Toulouse et pour les salariés qui étaient menacés de perdre leur emploi » s’est réjoui Pierre Cohen. Une annonce qui fait l’unanimité du coté des élus de la ville rose. Les réactions.

 

Pierre Cohen, Maire de Toulouse : « bienvenue à Toulouse » monsieur Bougerol

« C’est une double bonne nouvelle pour le livre à Toulouse et pour les salariés qui étaient menacés de perdre leur emploi.

Toulouse est aujourd’hui, après Paris, la ville qui possède le plus grand nombre de librairies indépendantes. Cette spécificité mérite d’être sans cesse défendue. 
Lors du rendez-vous que j’ai eu très tôt avec Jorg Hagen, alors président du directoire d’Actissia, et Pascal Maume, directeur général de Chapitre, je leur avais fait part de la détermination de la Ville à maintenir une librairie dans ce lieu. L’avenir de ce commerce culturel était pour moi essentiel.

Quand Benoît Bougerol nous a présentés son projet de reprise, je l’ai assuré de notre total soutien dans sa démarche. Aujourd’hui, nous sommes ravis de pouvoir accueillir ce grand libraire et lui souhaitons bienvenue à Toulouse. »

 

Jean Luc Moudenc, candidat UMP à la mairie de Toulouse : « quel soulagement »

« La librairie des Arts – Privat est sauvée. Je suis soulagé. La disparition de cette enseigne aurait coûté cher au dynamisme culturel du centre-ville.

Une PME locale a fait obstacle à l’appétit vorace d’un fonds de pension. Quel beau symbole. Je salue le courage de Monsieur Bougerol, patron de la Maison du Livre à Rodez.

Oui, il existe des solutions pérennes pour maintenir la diversité commerciale en ville. A Toulouse, nous pourrons désormais nous targuer d’avoir une  « jurisprudence Privat » !

Je souhaite qu’il n’y ait pas de récupération politique de cette victoire, car tous les élus ont su agir dans le même sens. »

 

Christine de Veyrac, candidate UDI à la mairie de Toulouse : « une excellente nouvelle pour Toulouse et les toulousains »

« Je me réjouis du rachat de la librairie Privat par Benoît Bougerol, qui marque un nouveau départ pour cette enseigne toulousaine mythique.

Personne n’aurait pu supporter de lui voir subir le même sort que Castella place du Capitole. Même si les moyens d’accès à la culture ont beaucoup évolué, particulièrement avec l’arrivée des nouvelles technologies, personne ne pourra jamais se passer des livres.

C’est une excellente nouvelle d’abord pour les employés de la librairie, pour la culture ensuite, et enfin pour Toulouse, qui conserve un commerce emblématique, et pour tous les toulousains qui, comme moi, pourront passer par la rue des Arts avec le sourire aux lèvres. Tous nos voeux de succès ! »

 

Martin Malvy, président du conseil régional de Midi-Pyrénées : « C’est une très bonne nouvelle »

« C’est évidemment une très bonne nouvelle, d’une part, pour les emplois qui sont sauvés, et d’autre part, pour le réseau régional des librairies indépendantes qui ainsi s’agrandit.

Nous accompagnerons cette nouvelle structure, notamment dans le cadre de notre aide à l’informatisation, comme nous le faisons depuis plusieurs années pour ce type de librairie.

Le secteur du livre est fragile, sa défense est une des priorités de nos politiques culturelles. »

 

Marie Dequé, présidente du groupe d’opposition municipale Toulouse Métropole d’Europe : « merci Monsieur Bougerol ! »

« L’annonce du rachat par le libraire ruthénois Benoit Bougerol de la librairie de la rue des Arts est non seulement une excellente nouvelle pour les nombreux lecteurs toulousains mais aussi un signe fort qu’en temps de crise la culture résiste.

Autant que la pérennisation d’une institution chère au cœur des Toulousains, le sauvetage de la librairie Privat (qui s’accompagne du maintien des 16 emplois) confirme la place essentielle de la littérature et, plus largement, de la culture dans la vie des Toulousains.

Depuis l’Académie des Jeux floraux jusqu’au Marathon des Mots, Toulouse a toujours su démontrer son attachement au livre et la Ville Rose, plus qu’aucune autre, a su conforter la place des librairies indépendants. Continuons ce combat pour la culture qui est l’un des marqueurs identitaires forts de notre Ville. »

 

Guillaume Truilhé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici