Accueil Articles Politique Conseil municipal: Jean-Luc Moudenc veut "s'opposer et proposer"

Conseil municipal: Jean-Luc Moudenc veut “s’opposer et proposer”

Salle du Conseil Municipal de ToulouseCe vendredi se tient une nouvelle scéance du conseil municipal de Toulouse. L’occasion pour Jean-Luc Moudenc de proposer la création d’un Etablissement Public d’Insertion de la Défense (EPIDE). Les transports en commun sont également à l’ordre du jour.

 

“S’opposer mais proposer”, c’est le credo du groupe “Toulouse pour tous”, présidé par Jean-Luc Moudenc. Et c’est avec la création d’un EPIDE que ce dernier espère attirer l’attention des élus du conseil municipal.

Jean-Luc Moudenc déplore que Midi-Pyrénées fasse partie des 4 régions françaises qui ne disposent pas de ce genre d’établissements. Il souligne le fait que ce dispositif est pourtant financé par l’Etat et ne demande pas d’investissement financier de la part des collectivités territoriales.

Les EPIDE, dont le rôle est de piloter le dispositif  “Défense 2ème chance” ont été mis en place en 2005. Ces établissements offrent une remise à niveau à des jeunes entre 18 et 25 ans en situation de retard ou d’échec scolaire.

Au nom du groupe “Toulouse pour tous”, Jean-Luc Moudenc encourage ce programme “car il est différent d’une école de la deuxième chance. Il s’appuie sur l’internat, la formation civique et comportementale, la remise à niveau scolaire, et la détermination d’un projet professionel”. Ces formations individuelles durent 6 mois à un an. Les bénéficiaires sont rémunérés par l’Etat à hauteur de 300 Euros par mois dont la moitié est épargnée d’office.

 

Ne pas oublier les transports

Concernant les améliorations des transports en commun toulousains, Jean-Luc Moudenc a tenu à “saluer le plan vélo”. En tant que chef de l’opposition, il regrette toutefois que ses propositions de sécurisation des Vél’Ô Toulouse aient été rejetées deux fois en 2009 et 2010. Il se félicite cependant d’avoir insisté puisque un projet similaire, comprenant l’ouverture 24h sur 24 sera proposé vendredi par la municipalité.

Enfin, pour Jean-luc Moudenc, “l’absence de réflexion sur le contournement autoroutier est un double paradoxe: Toulouse est, parmi les plus grandes villes de France, la seule à ne pas étudier un projet de contournement. Pourtant, 72% des toulousains se disent favorables à ce projet qui permet de fluidifier le trafic et de réduire les émissions de CO2.”

Anthony Vandaele

 

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici