Accueil Articles Politique Les Sanofi Toulouse attendent la confirmation de la bonne nouvelle

Les Sanofi Toulouse attendent la confirmation de la bonne nouvelle

Depuis le 5 juillet, les salariés de Sanofi Toulouse luttent contre le plan de restructuration annoncé par la direction.Lors d’un point presse organisé hier à l’assemblée nationale par Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif a annoncé qu’il n’y aurait « pas de licenciements mais un plan de départs volontaires » chez Sanofi et que le site de Toulouse « pourra être maintenu ». Les élus et les syndicats attendent les annonces du CCE de ce jeudi pour se réjouir.

 

En lutte depuis le 5 juillet dernier et l’annonce du plan de restructuration du groupe pharmaceutique américain, les salariés toulousains sont sur le pont. Mais aujourd’hui, en apprenant la nouvelle de la bouche du ministre du redressement productif, ceux-ci restent prudent et craignent « une opération de communication ». En effet Arnaud Montebourg a annoncé que « le site de Toulouse n’est plus dans le plan de restructuration de Sanofi » mais a précisé que ce n’était pas le cas de « l’infectiologie et quelques fonctions support ». Une précision qui amène les salariés à une grande prudence car ces secteurs concerneraient plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines de postes.

Si le ministre a souligné que « Sanofi intègrera la recommandation de la mission ministérielle dans sa réflexion avec la volonté d’étudier toutes les solutions pour que le site garde, à terme, une vocation scientifique et technologique », les élus locaux restent prudents. Le maire de Toulouse Pierre Cohen, « félicite les salariés et tous les acteurs locaux pour leur mobilisation […] mais reste vigilant et déterminé pour que le site de Toulouse conserve sa vocation scientifique et technologique en synergie avec les acteurs de l’Oncopole ».

De son coté Martin Malvy a rappelé qu’il fallait attendre « le comité central d’entreprise qui se réunit aujourd’hui à Paris ». Le président du conseil régional qui estime que « les précisions sur le devenir du site de Toulouse demeurent trop floues pour ne pas rester extrêmement vigilants », félicite tout de même « la mobilisation syndicale, les interventions des élus de la région » ainsi que le travail d’Arnaud Montebourg.

Enfin, si la fédération du parti socialiste de Haute-Garonne souligne la « bonne nouvelle pour les salariés, leurs familles et l’ensemble des acteurs de l’économie régionale, qu’ils soient publics ou privés », il est de bon ton d’attendre les annonces du Comité Central d’Entreprise de ce jeudi pour se réjouir.

 

Guillaume Truilhé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici