Accueil Articles Politique Cantonales: une gauche unifiée autour de ses valeurs

Cantonales: une gauche unifiée autour de ses valeurs

A quelques jours du second tour des élections cantonales, les partis sont en pleine tractation. Qui appellera à voter pour qui ? Le point sur le marchandage des voix…


Le premier tour des élections cantonales a révélé deux tendances majeures: la montée du front national et un fort taux d’abstentionnisme. Deux points qui rendent particulièrement importantes les tractations d’entre deux tours. L’enjeu: contrer le FN sans se désavouer… Jean Luc Moudenc, Président de l’UMP 31, à l’image de Jean François Copé, n’appelle à voter ni pour le FN, ni pour le PS. Une position, ou plutôt une « non position », vivement critiquée par Sébastien Denard, le premier secrétaire fédéral du PS en Haute Garonne, « il met le PS et le FN au même niveau,  c’est inacceptable ».

Cet après midi, les partis de gauche ont annoncé leur union face à la montée inquiétante de l’extrême droite. Un rassemblement qui prend des formes diverses.

Le Parti communiste et le Front de gauche appellent, au nom du désistement républicain, à voter pour « le candidat de gauche le mieux placé » déclare Pierre Lacaze, Président du PC en Haute Garonne.

En revanche, les Verts décident de maintenir leurs deux candidats arrivés au second tour, qui feront face au PS dans les cantons 13 et de Lanta. Pour tous les autres cantons, ils soutiennent les candidats socialistes, aux termes de l’accord signé entre les deux parties, où le PS s’engage sur un certain nombre de points chers aux écologistes. Pour résumer: renforcer le PDU (plan de déplacements urbains), l’agriculture biologique, l’économie sociale et solidaire, les mesures énergétiques pour les logements sociaux, et la culture occitane. Un arrangement « respectueux des électeurs qui gardent le choix » et des valeurs du parti car « les verts et le PS ont un socle commun: la solidarité » aux dires d’Henri Arévalo, secrétaire départemental d’Europe écologie-Les Verts. Pourtant rien ne garantie que les engagements seront respectés…

En tous cas, ces tractations laissent peu de place au suspens pour le second tour, notamment pour le Canton 1 où la socialiste Marie Christine Lafforgue a devancé de peu la candidate UMP Christine de Veyrac. Mais avec le vote écologiste, qui a comptabilisé plus de 15% des suffrages exprimés au premier tour, le PS devrait se maintenir dans le canton, comme dans le département. A condition que les électeurs suivent les consignes de vote…

 

Coralie Bombail

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici