Accueil Articles Politique Les apiculteurs interpellent les candidats aux élections législatives

Les apiculteurs interpellent les candidats aux élections législatives

Les apiculteurs de Midi-Pyrénées interpellent les candidats aux élections législativesLes apiculteurs de Midi-Pyrénées ont lancé un appel, hier, aux candidats aux élections législatives. A quelques jours du premier tour, cette période de campagne intense est le moment idéale pour faire entendre leurs revendications.

 

« On est dans une situation telle que la survie de l’abeille dépend de la politique » déclare Olivier Fernandez, président des apiculteurs de Midi-Pyrénées. C’est une opération de sensibilisation qui a eu lieu hier, auprès des prétendants au poste de député. Le taux de mortalité des abeilles dans les ruches a énormément augmenté depuis les années 1990, et varie aujourd’hui « entre 30 et 40% en France » précise Olivier Fernandez. Conséquences, non seulement de nombreux apiculteurs sont en faillite, mais surtout la pollinisation s’en trouve perturbée. Les apiculteurs attendent des futurs députés, « quel qu’ils soient, car l’abeille n’est ni de gauche, ni de droite », qu’ils mettent en place certaines mesures. Première d’entre elles, l’interdiction des pesticides neuro toxiques, «car les abeilles meurent sur le chemin du retour à la ruche » explique-t-il. Autre cause de mortalité, le frelon asiatique cause de nombreux dégâts depuis son arrivée en 2004. Les apiculteurs demandent aux pouvoirs publics de classer cet insecte comme « nuisible » et d’établir un plan d’action de lutte contre ce phénomène. Parmi les autres revendications, le maintien de l’interdiction de l’agriculture OGM et l’amélioration du soutien aux apiculteurs dans le cadre de la PAC, sont les principaux points soulevés.

De nombreux candidats Europe Ecologie – Les Verts ont répondu présents au rendez-vous. Ils soutiennent l’ensemble des revendications portées par les apiculteurs. « Le drame qui touche les abeilles est révélateur des problèmes rencontrés dans l’agriculture en général » souligne Cécile Peguin, candidate de la 2ème circonscription. « Il faut créer une chaîne vertueuse entre une agriculture bio d’un côté et les abeilles qui viennent butiner de l’autre » surenchérit Christine Arrighi, candidate sur la 9èmeNicolas Bonleux, candidat UMP de la 2ème, a tenu à être présent « au nom de tous les candidats UMP », et soutient « la quasi-totalité des recommandations ». En tant qu’apiculteur amateur, lui-même, Jean Jacques Bolzan (Parti Radical) ne pouvait louper ce rendez-vous. Des candidats de Debout la République et du Nouveau parti anticapitaliste ont également fait acte de présence. Tous sont repartis avec leur petit pot de miel, à peine sorti de la ruche.

 

 

Coralie Bombail

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici