Accueil Articles Politique Législatives : Le FN, prêt à « flinguer l’UMP » en Haute-Garonne

Législatives : Le FN, prêt à « flinguer l’UMP » en Haute-Garonne

Tracts de campagne du Front National 31, en vue des élections législativesLe Président du Front National 31, Serge Laroze, sera candidat sur la 7ème circonscription de Haute-Garonne. Un territoire où le FN a réalisé un score important au premier tour des élections présidentielles, comme aux dernières cantonales. Le candidat est plus motivé que jamais et espère que l’Assemblée nationale comptera enfin des députés frontistes.

 

Serge Laroze est adhérent au Front National depuis 30 ans. Il a connu les débuts du parti, « où l’on se moquait de nous, puis on nous a persécuté, et traité de fasciste entre autre ».  Après 7 candidatures vaines aux élections législatives, « on entre dans une troisième phase, celle où les français reconnaissent que nos analyses sont les bonnes » remarque-t-il. Il est vrai que l’arrivée de Marine Le Pen à la tête du parti a marqué un tournant au FN. « C’est une jeune femme belle et séduisante. Les idées sont les mêmes mais c’est la forme qui a changé » déclare le candidat. Une évolution qui lui donne « confiance en l’avenir » pour son parti, même en Haute-Garonne, qui n’est pourtant pas le département le plus favorable.

« On risque d’être au second tour dans 2 ou 3 circonscriptions » annonce-t-il. Celles-là même où Marine Le Pen a réalisé plus de 19% au premier tour des présidentielles, à savoir, la 5ème, la 8ème et la 7ème, où il est candidat. Comment le FN va-t-il réagir au second tour ? Marine Le Pen a annoncé que le parti pourrait aussi bien appeler à voter à gauche ou à droite selon les cas. En Haute-Garonne pourrait-il soutenir un socialiste ? « Traditionnellement, on ne donne pas de consignes de vote. Mais on sanctionnera ceux qui ne sont pas gentils avec nous. Si en cas duel frontiste-socialiste, l’UMP 31 appelle à voter PS, on flinguera l’UMP » répond-t-il, déterminé. Mais dans le cas contraire, « on est prêt à retirer un de nos candidats en faveur de celui de droite » nuance le candidat, si une triangulaire se présentait. Le principe est simple « t’es pas gentil avec moi, je ne suis pas gentil avec toi » résume Serge Laroze.

Le Président de la fédération locale apparaît le mieux placé des candidats frontistes en Haute-Garonne. En plus d’être dans une circonscription favorable, c’est également le seul qui soit un peu connu de l’opinion. Les autres ont été choisis parmi les militants locaux, mais manquent de visibilité. Comment expliquer ce manque de grande figure au local, pour un si vieux parti ? « Etre candidat, c’est dépenser du temps, de l’argent, accepter d’être souvent mal vu, tout ça alors qu’il y a peu de chances de gagner. Il y a peu d’amateurs » confirme-t-il.

Néanmoins le FN ne se démonte pas. Les 10 candidats, 6 femmes et 4 hommes, parité oblige, ont commencé hier la distribution de tracts et le collage d’affiches. Il ne leur reste que 5 jours pour convaincre. Quant au programme, rien de surprenant. Ils défendront les idées de Marine Le Pen avec 2 grands thèmes phares, l’immigration et la fermeture des frontières.  « La France, c’est une population, des mœurs, une langue. La population est attachée à notre identité nationale, et elle est aujourd’hui en péril » affirme le candidat. Quant au volet économique « on est aujourd’hui en concurrence avec la Chine, où la main d’œuvre est 20 fois moins cher qu’en France. Résultat, on ne produit quasiment plus rien et on a développé une économie tertiaire. C’est un gâchis fabuleux » signale Serge Laroze.

 

Coralie Bombail

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici