Accueil Articles Politique Jean-Luc Moudenc « propose un tracé alternatif » au prolongement de la ligne B

Jean-Luc Moudenc « propose un tracé alternatif » au prolongement de la ligne B

Jean Luc Moudenc, candidat aux élections législatives dans la 3ème circonscription de Haute-GaronneA l’occasion du Conseil de Communauté Urbaine qui a lieu ce jeudi et dans le cadre de la campagne pour les élections législatives, le Groupe “Le Grand Toulouse Ensemble” propose un tracé alternatif pour le prolongement de la ligne B du métro toulousain. Pour Jean-Luc Moudenc, le quartier de Montaudran doit être mieux desservi.

 

Jean-Luc Moudenc, en campagne ce mercredi dans le quartier de l’Ormeau, a proposé un tracé alternatif pour le prolongement de la ligne B du métro.  L’ancien maire de Toulouse, candidat UMP dans la troisième circonscription, ouvre le débat sur un nouveau tracé proposé par un collectif de salariés du CNES et de l’université Paul-Sabatier entre autre. « Cette variante propose que le métro irrigue la zone du CNES, d’Astrium et de l’AFPA, qui compte 6 000 emplois, et de Malepère qui accueillera 3 500 logements à terme soit 12 000 à 15 000 habitants supplémentaires, mon souci est que cela soit étudié » explique Jean-Luc Moudenc. Le prolongement de la ligne de métro, estimé à trois cent cinquante millions d’euros doit être conçu dans le souci de satisfaire le plus grand nombre. Un surcout  estimé tout de même à « 50 millions d’euros »  par Toulouse Métropole.

 

Un projet qui doit être réfléchi

Cet investissement sur le long terme, demande réflexion. « Nous avons perdu tellement de temps sur ce projet que même sans remettre fondamentalement le tracé en question autant prendre le temps d’étudier cette proposition » confie le candidat. En effet, en 2006 Jean-Luc Moudenc alors maire de Toulouse avait lancé ce projet de prolongement, mais avec l’arrivée de Pierre Cohen à la mairie en 2008, il y eu une interruption du projet qui aujourd’hui se remet en place. « Cependant en 2006 nous n’avions eu le temps d’ouvrir un débat sur la tracé » explique Jean-Luc Moudenc. Après avoir soutenu ce projet antérieurement, « il me semble important de le mettre sur la place publique » conclut-il.

 

Anaïs Alric

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici