Accueil Articles Politique En meeting à Toulouse, Hollande n’a qu’un mot d’ordre : « mobilisez-vous »

En meeting à Toulouse, Hollande n’a qu’un mot d’ordre : « mobilisez-vous »

François Hollande prend un bain de foule place du Capitole

Le candidat socialiste, François Hollande, a tenu hier son dernier grand meeting de campagne à Toulouse. L’ultime occasion de lancer un appel général à la mobilisation à J-3 du second tour.


En annonçant sa candidature à la présidentielle, François Hollande n’avait qu’une certitude, « clôturer ma campagne à Toulouse ». Pourquoi ? Pas seulement pour marcher dans les pas de François Mitterrand, mais également parce que « Toulouse est la ville de la castagne, qui aime la victoire ! » affirme le candidat.

 

Objectif numéro 1, mobiliser

Au lendemain du débat de l’entre-deux tours, le favori des sondages est arrivé en vainqueur place du Capitole. « Celui qui se vantait d’exploser François Hollande a dû être surpris par sa vigueur d’entrée en mêlée » a déclaré Lionel Jospin, qui est intervenu avant le meeting. Pourtant le candidat socialiste a conscience que le combat doit se mener jusqu’à la dernière minute, « il ne reste que 3 jours, mais je pense qu’ils vont passer très lentement pour moi » confie-t-il.

3 jours pour convaincre les derniers indécis, et mobiliser les abstentionnistes du premier tour. « Je vais avoir besoin de toutes les forces de la jeunesse, du travail, de la recherche, et de la culture » clame-t-il. Fidèle au principe qui a mené sa campagne, le rassemblement, François Hollande compte célébrer dimanche « une belle victoire, une victoire qui nous élève, qui permette de réunir et de rassembler ». Il s’oppose ainsi à Nicolas Sarkozy, un candidat « isolé » selon lui. « Il est candidat sortant, il a écarté toutes les candidatures de droite pourtant il ne reçoit aucun appel au vote » remarque François Hollande. En effet, François Bayrou a déclaré hier qu’il voterait « à titre personnel » pour le candidat socialiste. C’est un nouveau coup porté à Nicolas Sarkozy, qui paye son virage à droite pris dans l’entre-deux tours. François Hollande quant à lui n’a qu’une seule consigne à donner, « mobilisez-vous comme si vous étiez vous-même candidat à la présidence de la République ».

 

Objectif numéro 2, convaincre

Régulièrement accusé d’être isolé en Europe, François Hollande se défend. « Les allemands nous attendent pour construire une Europe de l’emploi et de la culture, je reçois des messages d’Italie, d’Espagne, de partout. Et nous sommes isolés ? ».

Durant son discours, le candidat socialiste s’est posé en homme d’expérience et de terrain. Homme d’expérience, en rappelant que Lionel Jospin l’a associé à « toutes les grandes décisions qui ont fait la fierté de la gauche ». Homme de terrain, en évoquant sa campagne menée auprès des français, en citant notamment les enseignants, les personnels de santé, les jeunes des quartiers défavorisés ou encore les salariés de l’usine Peugeot.

Mais surtout François Hollande veut être le Président de la « République exemplaire », car « nous ne voulons pas le pouvoir pour nous même, mais pour le mettre au service du peuple français ». Et devant la foule réunie place du Capitole, le candidat lance la « promesse de Toulouse ». « Le président que je serai ressemblera au candidat que je suis, un candidat normal pour une présidence normale ».

 

 

Coralie Bombail

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici