Accueil Articles Politique A Toulouse, la cause animale s'invite dans la campagne présidentielle

A Toulouse, la cause animale s’invite dans la campagne présidentielle

Hier, les passants pouvaient voter pour le candidat le plus respectueux des animaux

Les élections présidentielles approchant, les défenseurs des animaux ont pris les devants. Hier de 12h à 14h une manifestation se tenait Place du Capitole pour sensibiliser les futurs électeurs à la protection animale. Les associations Animal Amnestie et Anim’O Toulouse, relais local de l’association L214, ne faisaient qu’une pour informer la population sur la position des personnalités politiques en présentant notamment le site Politique & Animaux.


Cela fait bientôt 15 ans que Daniel Lacourt milite pour la défense des animaux et depuis quelques années il est à la tête de l’association Animal Amnestie, crée en 2007. La campagne présidentielle de 2012 est pour lui l’occasion de voir s’il y a une « prise de conscience des politiques sur la condition des animaux ».   Et pour savoir si les candidats se sont penchés sur cette cause,  l’association « 30 millions d’amis » a envoyé un questionnaire à chacun d’entre eux. Les candidats se voient ensuite attribué une note sur la base de leur position et des propositions qu’ils ont faites.

Tous ont renvoyé le questionnaire et le résultat est là. Sur les dix candidats en lice, la moitié « penche pour les animaux » et l’autre moitié «agit contre les animaux ». Le plus mauvais élève est ainsi le candidat de l’UMP, Nicolas Sarkozy. Ce dernier a notamment inscrit les corridas au patrimoine français. Le candidat montrant le plus d’intérêt dans son programme est la candidate écologiste Eva Joly qui déclare que « les animaux sont considérés comme des meubles et qu’il faut leur donner des droits ». Pour le président d’Animal Amnestie ce sujet reste néanmoins abordé de manière « trop vague et trop floue ».

 

Le vote, seul moyen de se faire entendre

Le vote lors du 22 avril va permettre à chacun de s’exprimer. Mais Daniel Lacourt et son équipe avaient d’autres votes en tête ce jeudi : ceux des passants. Les militants distribuaient des bulletins à faire signer et à mettre dans une fausse urne préparée pour l’occasion. Une fois la récolte des terminée, ces derniers seront envoyés aux 10 candidats. « Le but est de leur faire comprendre que les gens sont sensible à la manière dont sont traités les animaux. Le sondage Ifop pour la fondation 30 millions d’amis montre que 81% des français jugent que la condition animale est un enjeux important ». Pour ceux qui souhaitent se renseigner davantage, le site Politique & Animaux permet de rendre visible les positions des personnalités politiques sur divers thèmes liés à la condition animale.

 

Soulignac Lisa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici