Accueil Articles Politique Les Verts toulousains en ordre de marche pour les législatives

Les Verts toulousains en ordre de marche pour les législatives

Les dix candidats aux législatives d'Europe écologie pour le département de la Haute-Garonne.

C’est salle du Sénéchal, rue de Rémisat, qu’ont été présentés samedi les dix candidats aux législatives d’Europe écologie pour le département de la Haute-Garonne. Tous derrière Eva Joly pour les élections présidentielles, ils comptent bien ravir quelques sièges à l’Assemblée Nationale.

Malgré un taux d’intentions de vote en baisse, les verts ont un message fort à faire passer. « Nous voulons que la population prenne conscience que la crise n’est pas seulement financière, explique Régis Godec, candidat pour la quatrième circonscription, elle est aussi et surtout écologique ». Candidat confiant, il envisage sérieusement de faire un score supérieur à celui de la droite, « c’est jouable ».

Pour réussir à surmonter cette crise, les arguments vont bon train. Au programme, promouvoir les emplois verts qui permettent de favoriser le développement des carburants écologiques, faire évoluer les mentalités concernant l’électricité photovoltaïque et éolienne ou encore lutter contre l’épuisement des ressources fossiles. Tout cela n’est possible qu’avec une « refonte de la Constitution de la cinquième République ».

Concernant la troisième circonscription, François Simon représentera également le Parti Socialiste suite au pacte conclut entre les deux partis. Il fera face aux deux candidats UMP, Jean-Luc Moudec, l’ancien Maire de Toulouse et Alain Fillola, Maire de Balma et qui pose sa candidature en tant que dissident de son parti.

Parité respectée du coté d’Europe écologie

La neuvième circonscription, appelée aussi la circonscription des femmes, est actuellement l’objet de controverse, notamment concernant le parachutage de Christophe Borgel au dépend d’Anne Crayssac et de Nadia Pellefigue. La candidate pour Europe écologie, Christine Arrighi, relativise : « on a pas de problème avec ça, il y a seulement ceux qui prennent des engagements et ceux qui les respectent ». Ce parachutage met en doute la volonté de parité homme/femme pour les candidats du parti socialiste. Un principe respecté par Europe écologie les verts.

 

Rémi Beaufils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici