Accueil Articles Politique Marine Le Pen à Toulouse dimanche

Marine Le Pen à Toulouse dimanche

Marine Le Pen en meeting. 2012La candidate du Front national Marine Le Pen, tiendra un meeting de campagne à Toulouse, dimanche prochain au parc des expositions. Entre les sympathisants, les manifestants et les forces de police, l’agitation devrait être au rendez-vous.


Dimanche prochain, Marine Le Pen, candidate FN aux élections présidentielles prendra la parole à Toulouse. Le meeting se tiendra au parc des expositions, « où environ 1500 personnes sont attendus » déclare Serge Laroze, secrétaire départemental du parti.

Pourtant, la candidate qui vacille entre 15 et 20% des intentions de votes n’arrive pas en terre conquise. Sur les 350 signatures déjà obtenues, « seulement 5 ou 6 proviennent de la région » regrette Serge Laroze. De plus, « Le SCALP (section carrément anti Le Pen) est né à Toulouse, c’est une ville gauchiste. Le conseil général, comme régional sont socialo-communistes et le principal journal est radical socialiste » s’exclame t-il.

D’ailleurs, un rassemblement, place Lafourcade, est prévu le même jour en signe de rejet des idées de Marine Le Pen. La Ligue des droits de l’homme, des syndicats et divers partis de gauche seront au rendez-vous afin de dénoncer « l’imposture » du FN. Rien d’alarmant pour Serge Laroze, habitué à la ferveur « des grands démocrates » ironise t-il.

Si le contexte est quelque peu compliqué, rien n’empêchera la candidate de délivrer « son message ».

 

Comment résumer les propositions du FN ?

Deux points sont avancés par le secrétaire de Haute-Garonne. Le premier consiste à revoir la politique d’immigration, c’est-à-dire « renvoyer les étrangers clandestins, délinquants ou sans ressources qui sont une charge pour notre pays ». Cela implique également de « ne plus attribuer la nationalité à une personne née en France de parents étrangers ».

Le deuxième volet concerne la situation économique, soit « la ré-industrialisation de la France, la protection des frontières afin de limiter la concurrence déloyale des autres pays comme la Chine, et surtout sortir de l’euro ».

Outre ces idées « classiques », Marine Le Pen devrait aborder dimanche la question de la revalorisation du travail. Dans son programme, la candidate prévoit « une politique de revalorisation des salaires » afin de relancer la consommation et donc la croissance du pays.

L’entrée au meeting coûte 5 euros pour les plus de 18 ans. Une façon de contribuer aux frais de campagne d’un parti en grande difficulté financière…

 

Coralie Bombail

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici