Accueil Articles Politique Le Sicoval roule vers l'avenir

Le Sicoval roule vers l’avenir

François-Régis Valette, président du Sicoval et ses vices-présidents ont expliqué leurs projets.

Le Sicoval, la communauté d’agglomération du Sud-est toulousain, commence l’année sur les chapeaux de roues. Des projets plein la tête, François-Régis Valette, son président, a dressé le portrait du Labège de demain. Des projets portés par l’extension du métro.


« Il faut repenser l’organisation de Labège autour du futur terminus du métro. » Christian Lavigne, vice-président du Sicoval le rappelle, les transports en commun ont toujours été la priorité de la communauté d’agglomérations. Rallier Jean Jaurès à Labège La Cadène en 27 minutes, ce sera possible en 2019. Bien que Tisséo SMTC et le Sicoval se soient mis d’accord sur le futur terminus de la ligne B en décembre, « il faut encore attendre l’enquête puis la concertation publique en mars » rappelle Christian Lavigne.

Côté financements, le projet global est estimé à 341 millions d’euros. Tisséo et le Sicoval prennent chacun en charge un tiers du coût, environ 140 millions. « Les 75 millions restants seront collectés auprès de financeurs publics comme l’Etat ou le Conseil Général » calcule François-Régis Valette, président du Sicoval.

 

Le Nord et le Sud du Sicoval réaménagés

Autour de ce projet, c’est toute la communauté d’agglomérations qui va être transformée. « Cela va créer un dynamisme, comme à Balma. Il faut revaloriser toute l’Innopôle et les villes au Nord du Sicoval » prévoit Alain Sérieys, vice-président en charge de l’économie.  Escalquens, Labège, Castanet, Péchabou, Ramonville et Auzeville vont être peu à peu transformées. « Nous comptabilisons 153 hectares sur ces communes à réaménager. Ces espaces vierges ou à revaloriser vont devenir des zones commerciales, d’habitations ou de services » affirme François-Régis Valette.

Les élus du Sicoval ont également de grands projets pour le Sud de la communauté d’agglomérations. Le nouvel échangeur d’autoroute de Montgiscard « est la première étape du deuxième pôle que nous imaginons » précise le président du Sicoval.

Le premier nœud multimodal de l’agglomération toulousaine est envisagé. Cette zone de transports mettrait en commun voiture, train et bus. La gare de Baziège serait déplacée. Avec Ayguesvives et Montgiscard, les trois villes seraient au centre du nouveau pôle d’activités.  En attendant, les habitants de ces communes pourront participer à l’enquête publique sur le terminus du métro dès le 30 janvier.

 

Pauline Amiel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici