Accueil Articles Politique La région vote un budget « contraint mais porteur »

La région vote un budget « contraint mais porteur »

Le conseil régional adoptait hier le budget primitif de l'année 2012

Le conseil régional adoptait hier le budget primitif de l’année 2012, un budget revu à la hausse par rapport à celui de 2011.

 

Le budget 2012 est annoncé par Martin Malvy, président de la région comme un « budget contraint mais porteur. » Passant de 1,15 milliards d’euros en 2011 à 1,17 milliards en 2012, le budget s’affiche « dans le respect des engagements tenus en 2010. » Au centre des priorités pour l’année à venir, l’éducation, la formation et l’enseignement qui représentent 430,1 millions d’euros. Trois projets dominants sont à l’étude dans ce secteur : l’aérocampus, l’UFR de psychologie du Mirail et la bibliothèque de santé de Paul Sabatier. Martin Malvy se félicite des apports aux lycées, avec les travaux des lycées de Fermat et de Saint-Sernin entre autres, mais aussi de la réussite de la carte jeune Midi-Pyrénées. En ce qui concerne les transports, la région Midi-Pyrénées indique qu’elle retirera son soutien financier si la ligne à grande vitesse ne propose pas le trajet Paris-Toulouse avec un passage à Bordeaux. De nombreux efforts seront aussi faits en matière de sport et de culture. Avec une capacité d’autofinancement de 250 millions d’euros, la région est la seconde moins endettée de France.

 

Une opposition raisonnée et responsable

Gérard Trémège, chef du groupe d’opposition “Républicain et Territoire” observe cette « présentation du budget comme un acte politique d’aménagement du territoire fort. » Critique des avis de la réforme des finances, l’opposition souhaite « l’instauration de recettes fiscales sûres pour nos régions, avec une réforme de la réforme. » Gérard Trémège juge le budget 2012 « comme réaliste et raisonnable en fonction du contexte et des moyens, et qui répond à des demandes anciennes. » Peu critique sur le budget, l’opposition s’est contentée d’une « abstention raisonnée et responsable. » Revenant sur ses principes de développement, le conseiller régional à émis quelques souhaits, notamment le suivi et l’accompagnement des PME pour permettre leur extension, ainsi que l’ouverture à la concurrence des TER. Gérard Trémège a salué « les investissements pour 2012 dans le domaine de la culture, du sport et de l’enseignement » et approuve les dires de Martin Malvy en ce qui concerne la Ligne à Grande Vitesse.

 

Ce budget décidé en période de crise est donc jugé “réfléchis et réaliste” par la plupart des acteurs politiques régionaux.

 

Benjamin Lacombe

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici