Accueil Articles Politique Présidentielles 2012 : Bayrou prône le « Made in France »

Présidentielles 2012 : Bayrou prône le « Made in France »

Jean-Luc Lagleyze (à gauche) et Robert Rochefort (à droite) étaint hier à Toulouse.

Hier, le député Européen Robert Rochefort était à Toulouse. Un jour après l’officialisation de la candidature de François Bayrou à la présidence, le partisan du Modem évoquait la ligne de conduite du parti pour la campagne présidentielle.

 

Mercredi, François Bayrou officialisait sa candidature à la présidentielle de 2012. Et les équipes se sont rapidement mises en ordre de marche puisque dès le lendemain, le député Européen du Modem Robert Rochefort était à Toulouse pour évoquer les lignes directrices de la campagne. « Le modem s’agrandit de plus en plus. C’est en faisant des visites dans les villes clefs que nous arriverons à fédérer le peuple derrière nous » explique le député. En effet, depuis hier et pendant de longues semaines le modem organise des conférences sur l’ensemble du territoire. « François (Bayrou) a des idées claires. Il veut faire comprendre aux Français que cette situation de crise est aussi due aux comportements des citoyens. Nous l’avons tous provoqué et nous pouvons tous la combattre » ajoute-t-il. Pour cela, le secteur industriel est l’axe principal de la candidature de François Bayrou. Robert Rochefort insiste sur le fait de réinvestir dans l’industrie présente sur le sol Français. « Pour vous donner un exemple, si vous achetiez 10 pantalons made in China et que désormais vous prenez 9 pantalons fais à l’étranger et un made in France, le pays se portera mieux » déclare-t-il. Selon le parti « centriste » ce genre de geste, sur le long terme, permettrait de brasser 40 milliards de chiffre d’affaire supplémentaire, et donc de combler une partie de la dette.

 

L’optimisme est de rigueur

En ce qui concerne les deux « partis principaux » que sont le PS et l’UMP, le député dresse un bilan sans équivoque. « Monsieur Sarkozy joue le sauveur et François Hollande tient des propositions trop décalées. L’agitation de ces deux hommes est, pour le moment, inefficace » relève-t-il. Jean-Luc Lagleyze, président du Modem 31, ajoute qu’avec le sommet Européen de Bruxelles qui est organisé aujourd’hui, l’union européenne et Nicolas Sarkozy abattent leurs dernières cartes. « De toute façon si les citoyens veulent quelque chose de nouveau, François (Bayrou) sera parfait, il est prêt » souligne encore le député européen.

A propos des attentes du « mouvement démocrate » sur le pourcentage de vote en leur faveur, les deux hommes semblent très optimistes puisqu’ils pensent atteindre environ 17% des voix. Toutefois, en cas d’échec retentissant au premier tour, François Bayrou, en accord avec ses collaborateurs, « désignera l’adversaire qui se rapprochera le plus de son idéologie ».

 

Remi Buhagiar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici