Accueil Articles Politique Le groupe des élus non-inscrits a son mot à dire

Le groupe des élus non-inscrits a son mot à dire

Les centristes de Toulouse réagissent au conseil municipal de Toulouse du vendredi 29 janvier auquel ils ont participé. Ils s’expriment sur le transfert du parc des expos, le vote des étrangers et les tarifs de l’eau.

Depuis le mois de mars 2009, le groupe des élus non inscrits est né. Il permet désormais à chaque conseiller municipal de Toulouse de disposer de moyens identiques pour accomplir son mandat. Ce groupe n’est pas celui d’un parti politique, mais en regroupe plusieurs, du MoDem avec notamment Jean-Luc Forget, ou encore des soutien à l’ancien maire Jean-Luc Moudenc avec la présidente du groupe, Yvette Benayoun-Nakache, ancienne PS.

Les non-inscrits souhaitent servir les citoyens de Toulouse et du Grand Toulouse à travers une liberté d’expression qui regroupe différentes sensibilités.

Suite au dernier conseil municipal de Toulouse, le vendredi 29 janvier, ils se sont exprimés sur divers sujets d’actualité, en voici le communiqué :

« Lors du dernier Conseil Municipal, Jean-Luc FORGET a regretté le recul de Toulouse et le délaissement dont elle est victime dans de nombreux domaines, comme l’ont montré récemment la fermeture du service de chirurgie cardiaque pédiatrique, la suppression de certaines instances juridictionnelles ou encore celle des services régionaux de France 3.

Dans ce contexte, il est indispensable que les élus se rassemblent pour porter des projets de façon unie, concertée et réfléchie. Les querelles intestines avec les autres collectivités ou entre les différents courants de la municipalité ne favorisent pas ce dialogue nécessaire à l’accomplissement d’un projet global pour faire de Toulouse une grande métropole européenne.

Le projet de transfert du parc des expositions, à l’ordre du jour du conseil municipal, en est une parfaite illustration. Jean-Luc LAGLEIZE, intervenant sur ce projet, a rappelé dans un premier temps que les élus non inscrits étaient favorables à ce transfert, nécessaire au rayonnement de la métropole toulousaine. Mais encore une fois, ce projet ne s’inscrit ni dans un vrai débat, ni dans une réflexion globale sur les infrastructures et projets structurants de la métropole toulousaine.

D’abord, le choix du lieu, à Aussonne, n’est pas justifié autrement que par des audits sur différents lieux, qui n’ont pas été communiqués aux élus ! Peut-être faut-il faire confiance aux experts et aux comités dans lesquels seuls certains élus de la majorité siègent, mais il aurait été utile voire indispensable que tous les élus soient associés à cette réflexion sur un projet qui doit dépasser les clivages politiques. Cette large consultation aurait permis de mener une réflexion plus globale, prenant en compte notamment l’arrivée du futur TGV et de son terminal, et la cohérence avec les autres projets. »

« Cette absence de dialogue, ce refus de débattre, a pour résultat l’absence de construction d’un schéma global, d’un planning de réalisations, les équipements étant lancés sans concertation ni coordination au coup par coup.

Pour toutes ces raisons, les élus non inscrits ont voté contre le lancement de la maîtrise d’œuvre du transfert du parc des expositions, marquant non pas leur hostilité au transfert, mais dénonçant la méthode.

La concertation et la réflexion, c’est également ce qu’a demandé Yvette BENAYOUN-NAKACHE sur le grand projet de ville. En effet, dans ce domaine particulièrement complexe, où les délibérations interviennent dans de nombreux sujets pour subventionner des projets, construire de nouveaux équipements ou réhabiliter des logements, cette multitude et cette dispersion pourraient laisser penser à une absence de projet global et de coordination. C’est pourquoi Yvette BENAYOUN-NAKACHE a demandé la tenue d’un conseil municipal thématique sur le grand projet de ville. Pierre COHEN semble avoir accueilli favorablement cette demande en promettant une réunion des élus sur ce thème important.

Enfin, les élus non inscrits se félicitent du vote de leur vœu sur le vote des étrangers non européens aux élections locales et espèrent que ces positions pourront faire évoluer positivement le débat national. »

Voici la position de Madame Benayoun-Nakache par-rapport au vote des étrangers.

Enfin, les non-inscrits se sont exprimés sur les tarifs de l’eau à Toulouse, une question débattue en ce moment au sein des collectivités.

Les élus non-inscrits montrent donc leur pleine participation aux prises de décisions à Toulouse.


Le transfert du parc des expositions selon les… par ToulouseInfos

Anaïs Wahl

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici