Accueil Articles Politique MoDem: Les élections de la dernière chance

MoDem: Les élections de la dernière chance

C’est un François Bayrou confiant et détendu qui a visité la commune de Seilh, près de Toulouse, vendredi dernier pour soutenir Arnaud Lafon, candidat MoDem pour la région Midi-Pyrénées. Malgré le dernier sondage Opinionway-Fiducial, qui prédit au parti 6 pour cent d’intentions de vote, le leader du Mouvement Démocrate a insisté sur le caractère incertain des pronostics et prédit au candidat « un grand avenir ».

Pour sa campagne, le candidat MoDem en Midi-Pyrénées semble jusqu’ici privilégier les rencontres avec des petites et moyennes entreprises ainsi que la visite de réunions agricoles. Arnaud Lafon semble donc s’aligner de manière rigoureuse avec certaines idées phares du credo démocrate, affichant un profil humaniste et sensible aux questions écologiques; Rappelons en effet que le projet du parti met en première ligne le développement durable, ainsi que le soutien aux Très Petites, Petites et Moyennes Entreprises. Cependant, la campagne du mouvement démocrate affiche quelques lacunes qui pourraient rebuter des groupes d’électeurs tels les jeunes, souvent indécis mais très sensibles à l’attrait de nouveaux partis de gauche tels le NPA et les Verts. Le candidat paraît en effet jusqu’ici ignorer les jeunes pendant sa campagne, marquant une contradiction avec l’orientation du projet démocrate, pourtant résolument axé sur l’éducation.

En Midi-Pyrénées, où la tendance dominante reste socialiste, le centre doit parvenir à s’imposer comme une alternative dans les préférences politiques des électeurs indécis. Cependant, le MoDem ne fait que s’empreindre, tant au niveau régional que national, d’une renommée de plus en plus médiocre. Les élections européennes étaient déjà pour le parti en rupture avec le succès des présidentielles, avec seulement 8,5 % des votes. Ces troisièmes élections que va connaître le parti représenteront donc l’ampleur du progrès des démocrates sur la scène politique et, par là même, la considération des français pour le projet humaniste.

Au vu des difficultés que rencontre le parti en matière de popularité, les élections régionales ne seront pas seulement un indicateur de plus de sa renommée mais bien l’occasion de mesurer sa capacité à séduire des électeurs toujours plus sceptiques. Si, au terme des élections, le mouvement ne parvient pas à atteindre un score significatif, c’est bien la viabilité du parti qui pourra être légitimement questionnée.


François Bayrou parle du Modem Midi-Pyrénées… par ToulouseInfos

Margaux Benn

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici