Accueil Articles Politique Facebook est maintenant ami avec les régionales 2010

Facebook est maintenant ami avec les régionales 2010

Page FacebookFacebook est le moyen de mettre en vitrine son capital sympathie sur internet. En écho à la grande bataille électorale, on peut voir les candidats briguant le conseil régional se concurrencer au niveau du nombre d’amis, fans ou groupes d’adeptes sur le site communautaire.


Parmi les cinq candidats pour les régionales, seuls les représentants de Lutte ouvrière et du FN n’ont pas leur page sur Facebook. Mais les candidats du PS et de l’ UMP connaissent les conséquences négatives du site aux 15 millions d’utilisateurs français.

Martin Malvy comptabilise aujourd’hui 1683 amis sur Facebook. Le candidat PS à la région réunit encore 302 membres sur sa page de fans. Mais parmi ces adhérents, on peut remarquer la présence d’un admirateur d’un genre particulier qui a posté une photo bien étrange. La photo reproduit une page du site de Martin Malvy relative à son projet de campagne avec un paragraphe entouré au feutre rouge. Les commentaires qui y sont écrits par le « fan » ressemblent davantage à la correction d’un prof soulignant les fautes du mauvais élève qu’à des encouragements. Or, la photo est directement accessible sur la page du candidat, pire encore, c’est la seule photo affichée avec celle du Martin Malvy.


La candidate UMP Brigitte Barèges, affichant 1209 amis, a vu apparaître, sur son mur, un lien vers une vidéo du chroniqueur Stéphane Guillon dézinguant le nouveau site de l’UMP « les créateurs de possibles ». L’internaute ayant posté ce lien, ainsi qu’un autre vers un article du Figaro relatant les laborieux calculs de l’ UMP pour constituer ses listes régionales, est plus proche de la provocation que du soutien. La représentante UMP est aussi la seule candidate à avoir un collectif d’opposants sur Facebook. Sous le titre « Contre l’élection de Brigitte Barèges à la tête de la région Midi Pyrénées », le groupe réunit seulement 32 membres.


Pas de mauvaise surprise pour les autres candidats inscrits sur Facebook. D’ailleurs, le nombre d’adhérents recueilli par chacun des postulants au Conseil régional pourrait être un avant goût du résultat dans les urnes.


En effet, en comparant le nombre d’amis sur facebook et le résultat des sondages, on s’aperçoit qu’une certaine logique est respecté :


– Martin Malvy, 3691 amis et 40% dans les sondages

– Brigitte Barèges, 1645 amis et 23%.

– Gérard Onesta, 826 amis et 13 %.

– Arnaud Lafon, 604 amis et 6 %

– Christian Picquet, 552 amis et 5,5 %.

– Myriam Martin, 251 amis et 3%.


A noter que sans comptabiliser d’inscription sur Facebook, la liste FN pour les régionales est créditée de 9 % par le sondage Ifop et Lutte ouvrière de 0,5 % d’intention de vote au premier tour. Le célèbre réseau social semble être un bon baromètre de tendances électorales mais Facebook n’en est peut être pas à concurrencer les services des instituts de sondages .


Cécilia Megharfi

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici