Accueil Articles Politique Elections : Un plébiscite pour Martin Malvy

Elections : Un plébiscite pour Martin Malvy

Gérard Piquet Gérard Onesta Martin MalvyEvénement majeur de ce début d’année, les Elections Régionales ont bien sur attiré notre attention. Durant trois semaines, nous avons d’ailleurs consacré notre site entier pour vous aider à mieux décrypter cette élection en donnant la parole à tous les partis représentés. Retour sur ces trois mois de campagne.


Les candidats

Par ordre alphabétique:

Brigitte Barèges : candidate de la Majorité présidentielle, la mairesse de Montauban. Objectif : remporter l’élection.

Frédéric Cabrolier : candidat du Front National et conseiller régional sortant. Objectif : atteindre le second tour (10%).

Arnaud Lafon : candidat du MoDem et maire de Castanet-Tolosan. Objectif : atteindre le second tour (10%).

Martin Malvy : président sortant de la Région. Objectif : remporter l’élection.

Myriam Martin : candidate du NPA. Objectif : 5%.

Gérard Onesta : candidat d’Europe Ecologie et ancien vice- président du Parlement. Objectif : représenter la troisième force au second tour.

Christian Picquet : candidat pour le Front de Gauche. Objectif : faire mieux qu’aux Européennes (7%).

Sandra Torremocha : candidate de FO. Objectif : représenter son électorat sans objectif de voix.


La campagne

Un des premiers à se lancer dans la campagne, Gérard Onesta et Europe Ecologie sont très actifs avant le premier tour. Et c’est sur fond d’affaire Tisséo que débute celle-ci. Gérard Onesta demandera d’ailleurs à Martin Malvy de prendre position sur le sujet.

Sur la liste de Martin Malvy, on y retrouve deux conseillers municipaux de Toulouse : Jean-Paul Makengo et Nicole Belloubet.


Un peu plus tard, c’est Brigitte Barèges qui rentre en campagne officiellement après plusieurs rebondissements concernant la composition de sa liste. L’invité surprise de sa liste, Thierry Deville(ancien PRG) attire les critiques de la part du camp adverse. Brigitte Barèges se défend aussi des attaques qui lui sont faites sur son taux d’absentéisme trop élevé à l’Assemblée. Elle annonce également son intention de ne pas siéger en cas de défaite.

Au jeu de la guerre psychologique, Brigitte Barèges reprochera d’ailleurs à Martin Malvy d’utiliser La Dépêche comme journal de campagne. Président du PRG et allié du président sortant, Jean-Michel Baylet répondra à cette attaque.


De son coté le Arnaud Lafon, tête de liste du MoDem mène une campagne de terrain. Mais mal embarqué dans les sondages, il reçoit le soutient de François Bayrou à plusieurs reprises comme pour le dernier meeting de la campagne. A noter que le candidat réussit à cette occasion à remplir la salleJean Mermoz.

Et pour aider un peu les électeurs avant de se présenter dans l’isoloir, les candidats ont eu l’occasion de parler de leurs grands axes de campagne. Retrouvez tous les candidats : Arnaud Lafon (MoDem),Charles Marziani (Front de gauche), Martin Malvy (PS), Gerard Onesta (Europe Ecologie) et Myriam Martin (NPA).


Le premier tour et les réactions

Au soir du premier tour, les résultats sont sensiblement conformes à ce que les sondages prévoyaient. Ainsi, c’est Martin Malvy qui l’emporte largement avec 40,93% des suffrages. Sa concurrente principaleBrigitte Barèges se contente de 21,75%. Sans grande surprise, c’est Gerard Onesta et son parti Europe Ecologie qui complète le podium avec 13,46%. Du côté des déçus, le Front National récolte seulement 9,44% des suffrages et le MoDem d’Arnaud Lafon 3,78%. Insuffisant pour atteindre leur objectif de se maintenir au second tour. Christian Picquet et le Front de Gauche remporte 6,91%. Enfin, le NPAobtient 2,89% et Sandra Torremocha et FO 0,84%.

Au soir des résultats s’enclenche alors une nouvelle mécanique en vue du second tour. Du côté de la gauche, Europe Ecologie, Font de Gauche et Martin Malvy font alliance après des négociations assez rapides. Du coté de Brigitte Barèges, le rassemblement du premier tour ne lui laisse qu’une infime réserve de voix. En difficulté à l’abord de la dernière ligne droite, elle reçoit alors le soutien de Jean-François Copé et Dominique Baudis alors que les sondages font état d’une large victoire de la gauche.


Le second tour

Conformément aux estimations, Martin Malvy remporte haut la main la Région Midi-Pyrénées (67,77%) grâce à son union avec Gérard Onesta et Christian Picquet. Et malgré ce qu’elle avait annoncé initialement, Brigitte Barèges choisit de siéger au Conseil Régional. Reactions ses co-listiers Vincent Novès et Thierry Deville.

 

Fabien Pomiès

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici