Accueil Articles Politique Loppsi 2: les opposants campent sur leur position...

Loppsi 2: les opposants campent sur leur position…

 

L’action anti-loppsi perdure à la Prairie des filtres. Pourtant, il y a une semaine, le maire de Toulouse, Pierre Cohen, a sommé les campeurs de partir « dans les plus brefs délais ».

Une procédure d’expulsion a été engagée, mais « le maire n’a pas encore saisi le préfet pour recourir aux forces de l’ordre », affirme la communication de la mairie de Toulouse.

Pour Clément, membre du Collectif anti Loppsi, le campement, qui sert la soupe aux plus démunis « a une vraie raison sociale », et le maire « n’a pas d’intérêt à les expulser ».

Par contre, l’idée de déplacer le campement, pour continuer l’action, n’est pas exclue. Si rien n’est encore décidé à ce sujet, le mouvement qui « prend toujours plus d’ampleur », n’est pas prêt de s’arrêter. Quel intérêt aujourd’hui de continuer cette action face un gouvernement qui n’est pas prêt de reculer ? « Pour que la population arrête de laisser passer ce genre de lois » répond Clément. L’objectif est de continuer à mener une action d’information et de dénoncer la politique du gouvernement dans son ensemble, « qui creuse les écarts entre les riches et les pauvres ».

Bref, un mouvement qui a décidé de s’inscrire dans la durée, quelque soit son lieu, car « on arrive clairement dans une aire de dictature » affirme Clément.

 

Coralie Bombail


La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici