Accueil Articles Economie Bâtiment : Malgré « La mauvaise santé du secteur, les fondations restent solides »

Bâtiment : Malgré « La mauvaise santé du secteur, les fondations restent solides »

Pose de la première pierre de l'immeuble Passerelle, dédié à la cardiologie.L’Association nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes (Afpa) organisait le semaine passée une journée nationale de mobilisation pour l’emploi dans le Bâtiment avec l’objectif d’informer les demandeurs d’emplois et les salariés sur le large éventail d’opportunités dans ce secteur qui reste attractif et apprécié par les Français.

 

Dans un objectif informationnel, l’AFPA Midi-Pyrénées, et notamment ses centres du Palays, Montauban, Albi, Rodez, Tarbes, Decazeville, Pamiers ont ouvert leurs portes le temps d’une matinée, de 9 h à 12h. C’était l’occasion pour les demandeurs d’emplois et les salariés en quête de stabilité professionnelle, de rencontrer les équipes pédagogiques des centres Afpa de Midi-Pyrénées, mais aussi de découvrir des métiers « avec des débouchés ».

« La mauvaise santé du secteur du Bâtiment n’aura pas affecté l’image positive qu’en ont les professionnels et le grand public. Les fondations restent solides », explique un des représentants de Pôle Emploi. « J’en avais marre de la routine et je ne trouvais pas de CDI » confie Martine. A 39 ans, elle participe à une formation d’Agent d’Entretien du Bâtiment au sein de l’AFPA Midi-Pyrénées, depuis mai. « Le secteur du bâtiment reste une valeur sure car les projets sont constants » explique Ali, chef d’équipe chez Lafarge qui aime être « dans le concret ! Vous participez à de grands projets comme la construction du viaduc de Millau ou le Stade de Lille. C’est passionnant et valorisant ».

 

« Le secteur du Bâtiment est ouvert à tous les profils »

C’était l’occasion d’échanger, de discuter et de rencontrer les équipes pédagogiques des centres, les stagiaires et le Pôle Emploi pour s’informer sur les métiers qui ont des débouchés, et les parcours personnels de chacun.

« Les emplois ouverts aux personnes sans diplôme restent des fonctions de terrain. Il faut être réaliste, sans diplôme, le parcours est plus long, plus complexe mais le Bâtiment est ouvert à tous les profils » explique un membre de l’équipe pédagogique AFPA Midi-Pyrénées. Eric, jeune toulousain sans diplôme, est rassuré.

A la question de Vincent, « Est-ce que la formation professionnelle et l’alternance ouvrent des portes ? », « les jeunes diplômés ont certes des connaissances théoriques, mais seuls ceux qui font leur cursus en alternance sont opérationnels », lui répond un responsable recrutement de la branche métal du groupe Eiffage.

« Vous voulez travailler dans le bâtiment ? Réalisez un stage dans une entreprise. En plus de découvrir un métier, vous apprendrez à connaître la structure, ses besoins et sa façon de fonctionner », répond Etienne à Tarik, souhaitant travailler dans ce secteur d’activités mais qui « ne sait pas par où commencer ».

Le discours des intervenants et les visites des espaces de formations confirment les attentes des personnes qui souhaitent s’impliquer dans le Bâtiment. Les centres proposent plusieurs autres formations dans le BTP rapidement accessibles : maçon, peintre, électricien d’équipement, carreleur, etc…

 

Article d’Alexandre Blenzar

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici