Accueil Articles Economie Soldes d’hiver: les commerçants tirent le bilan

Soldes d’hiver: les commerçants tirent le bilan

rue alsace lorraine soldeLes  soldes d’hiver se terminaient hier, et les commerçants de Toulouse sont plutôt satisfaits des résultats de cette année.

Les soldes d’hivers sont finies, et l’heure du bilan est arrivée. Quelques commerçants de la rue Alsace Lorraine ont bien voulu nous en parler.

Tous, sont très satisfaits de leurs résultats, « on a fait mieux que l’année dernière, en terme de progression, mais aussi, en pièces sonnantes et trébuchantes » nous confie Véronique, la responsable du magasin Caroll. « Les soldes ont très bien marché car on a fait de vraies soldes, très intéressantes pour les clients », déclare la responsable du magasin André, Christiane. Les dates des soldes, plus tardives cette année, n’ont pas semblé perturber les consommateurs. Mais il faut dire que le temps a joué en faveur des commerçants, « on n’a pas eu un seul jour de mauvais temps durant toute la période ! » se réjouit Véronique.

Les deux enseignes ont décidé de prolonger d’une semaine les soldes, pratiquant les soldes flottantes à la suite des soldes d’hivers. « Le deal est clair avec les clients: les soldes deux fois par an et le prix fort, le reste de l’année » explique Véronique.

D’autres magasins comme l’enseigne Lancaster, préfèreront faire une semaine de promotion vers le mois d’avril.

Mais les grandes chaînes sont toujours les gagnantes des soldes, au détriment des commerçants indépendants, déplore Simon Kouby, Président de l’association des commerçants de la rue de la pomme. « On a fait entre 15 et 20% de moins que l’année dernière » déplore t-il. La faute à « la concurrence déloyale des grands magasins qui commencent les ventes privées très tôt », au début tardif des soldes, et aux soldes flottantes pas harmonisées entre les commerçants. « On a l’impression que la ville est en solde toute l’année ».

Arguments bien vite balayés par Véronique, «c’est facile d’accuser les chaînes, les petits commerçants devraient se remettre en question, revoir l’accueil et la fidélisation de leurs clients».

 

Coralie Bombail

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici