Accueil Articles Economie Investissements d'avenir : Louis Gallois veut « accélérer » en Midi-Pyrénées

Investissements d’avenir : Louis Gallois veut « accélérer » en Midi-Pyrénées

Louis Gallos (droite) au coté du préfet de Haute-Garonne Henri Michel CometCe jeudi, le commissaire général à l’Investissement Louis Gallois s’est rendu à la préfecture de région de Toulouse pour le traditionnel comité de pilotage et de suivi en région. Initiés fin 2009, les Investissements d’Avenir désignent le financement ciblé des secteurs clés de l’économie et présumés vecteurs de croissance. L’auteur du fameux rapport de compétitivité a réitéré toute sa confiance envers les projets régionaux tout en enjoignant ceux-ci à donner des résultats rapides.

 

Initiés en 2009, les Investissements d’Avenir fusionnent patience et ambition au service de la croissance et de l’innovation. Ce sont trente-cinq milliards d’euros répartis selon des priorités stratégiques. Vers l’enseignement supérieur et la formation, la recherche, l’industrie et les PME, le développement durable et l’économie numérique. Ce portefeuille exceptionnel, auquel se mêle par ailleurs des fonds privés, est censé stimuler la compétitivité des entreprises. Un sujet que Louis Gallois, auteur du fameux rapport sur la question remis au gouvernement Ayrault, connait sur le bout des doigts. C’est lui qui depuis le 6 juin dernier est en charge de la supervision des différents chantiers dans tout le territoire. Et sur les trente-cinq répartis dans tout l’hexagone, la région Midi-Pyrénées absorbe 1,75 milliard d’euros pour soutenir 84 projets.

 

« Accélérer, simplifier, rassembler »

L’homme fort de la compétitivité française n’est pas venu à Toulouse faire de la figuration. Il croit réellement au potentiel dynamique de la région. « Midi-Pyrénées est une terre de haute technologie au sein de laquelle les Investissements d’Avenir ont évidemment un rôle majeur. Nous sommes heureux de voir que des convergences fortes apparaissent » déclare t-il. L’IDEX (750 millions), l’IRT (145 millions) ou encore TWB (80 millions) sont les projets phares de l’agglomération toulousaine. Louis Gallois aime les chiffres, mais il est aussi l’homme de l’efficacité. Pour lui, Midi-Pyrénées doit passer la seconde. « Notre responsabilité est d’accélérer est d’aller vers des résultats rapides. On passe souvent du temps à créer des organisations, à complexifier, à rajouter des étapes. Je propose plutôt d’accélérer, de simplifier et de rassembler ».

 

Christophe Guerra

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici