Accueil Articles Economie Les petits commerces optimistes sur leur avenir

Les petits commerces optimistes sur leur avenir

Commerces de Toulouse.Comme chaque année, les membres de la chambre régionale des commerces et d’industries se sont réunis afin d’effectuer un bilan annuel. Chiffres d’affaires, prévisions ou encore Icommerce ont été discuter.

 

Les tendances annonçaient une année difficile pour les commerçants de midi-Pyrénées. Si elle n’a pas été aussi «négative » que prévue, il est clair que les chiffres sont nettement en baisse au regard des années précédentes. « Le secteur des équipements ménager est le plus touché par ces baisses. Les familles finissent leurs mois de plus en plus difficilement et ne possèdent pas forcement les revenus pour s’équiper » explique Michel Roux, vice-Président de la chambre de commerce et de l’industrie de Toulouse.

 

Outre le secteur des équipements ménagés, les petits commerces de centres villes finissent également leur année sur la pointe des pieds, avec une perte de1,5% du chiffre d’affaire par rapport à l’année précédente. Deux causes pour expliquer ces pertes. La première provient de la crise financière. L’autre est liée à la forte concurrence, parfois déloyale et provenant souvent de « gros distributeurs », présent sur le marché. Notons que le chiffre d’affaire global des commerces a baissé de 0,4% au vu de l’année précédente.


Pour lutter contre un tel phénomène, Benoit Bougerol libraire et président du Syndicat de la librairie française, propose d’attirer plus de commerçant dans les centres villes. En effet, cela leur permettrait de pouvoir lutter contre les grands centres commerciaux de périphérie qui monopolisent de plus en plus de part de marché. Quoi qu’il en soit, les premiers mois de 2011 semblent amener les commerçants à relativiser.« L’année qui arrive s’annonce prometteuse, je n’ai donc aucune raison de tirer la sonnette d’alarme » rajoute Benoit Bougerol

 

 

Une année de relance?

Commerce automobile ou de gros, grande distribution, commerce de détail, ou encore d’équipement à la personne, les pronostics annoncent une augmentation du chiffre d’affaire de 4,5% pour l’année 2011. Une année de « relance » semble se dessiner.

Pour le futur, la question du « Icommerce » (Commerce par Internet) risque de se poser. En effet les commerçants de notre région investissent de plus en plus ce secteur. Souci majeur, celui-ci est souvent dominé par les grandes entreprises françaises ou étrangères. Pour le moment, aucun chiffre prévisionnel concernant ce secteur n’a pu être annoncé.

 

Buhagiar Rémi

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici