Accueil Articles Economie Toulouse. Les élus locaux demandent des garanties au président d’Airbus

Toulouse. Les élus locaux demandent des garanties au président d’Airbus

Toulouse. Les élus locaux demandent des garanties au président d’Airbus cdr
Toulouse. Les élus locaux demandent des garanties au président d’Airbus
cdr

Alors qu’Airbus confirme ses difficultés financières liées à l’épidémie de coronavirus, les élus de la région Occitanie ont cosigné une lettre adressée au PDG d’Airbus. Ils expriment leur détermination à protéger la filière aéronautique et les emplois qu’elle génère.

Le gouvernement doit présenter ce mardi 9 juin son plan de soutien à la filière aéronautique durement touchée par l’épidémie de coronavirus. À Toulouse, Airbus fait face à une crise de grande ampleur, confirmée par le fait que l’avionneur européen n’ait enregistré aucune commande d’avions au mois d’avril.

40 collectivités locales – dont la région Occitanie et Toulouse Métropole – ont cosigné une lettre adressée à Guillaume Faury, PDG d’Airbus. Dans ce courrier datant du 1er juin 2020, elles manifestent leur volonté de sauvegarder cette filière où “en Occitanie, des milliers d’entreprises et d’emplois sont concernés, dans la métropole toulousaine comme dans tous nos territoires”.

Requêtes et inquiétudes

Les élus demandent notamment la confirmation et le lancement de l’implantation de la nouvelle chaîne de construction de l’A321XLR sur le site Jean-Luc Lagardère, à Toulouse. “Les gros porteurs produits à Toulouse étant sans doute durablement impactés par les conséquences de la crise du Covid-19, le déploiement des programmes “single aile” sur notre territoire est fondamental”. Ils soulignent également la nécessité de “pérenniser le soutien aux instituts de recherche ANITI et IRT qui travaillent déjà à l’avion de demain”.

Les collectivités expriment par ailleurs leurs craintes : “Nous sommes inquiets de l’ampleur des conséquences de la crise COVID 19 sur l’ensemble de la filière aéronautique en France et particulièrement en Occitanie où la filière représente 40% de l’emploi industriel. Nous sommes aussi inquiets du risque d’affaiblissement de la souveraineté européenne et surtout française”.

La Région et la Métropole se disent prêts à soutenir la filière. “Ensemble, nous entretiendrons la souveraineté française dans ce secteur clé pour l’avenir de notre pays et la stabilité en Europe”.

 

Lisa Hervé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici