Accueil Articles Economie Artisanat : quand les constructeurs étrangers s'associent aux réseaux d'artisans français

Artisanat : quand les constructeurs étrangers s’associent aux réseaux d’artisans français

Artisanat : quand les constructeurs étrangers s'associent aux réseaux d'artisans français cdr
Artisanat : quand les constructeurs étrangers s’associent aux réseaux d’artisans français
cdr

Les réseaux de petits artisans se développent de plus en plus, ils doivent donc trouver des solutions afin de répondre aux besoins des clients en termes de qualité. Ainsi, le système collaboratif paraît être une option qui est bénéfique à tous, en passant par les constructeurs qui fournissent le matériel, les artisans qui posent le produit et le client qui est assuré d’avoir un résultat de qualité.

Les constructeurs étrangers s’ouvrent au marché français

Les constructeurs étrangers développent des partenariats solides, avec des réseaux d’artisans et peuvent donc fournir du matériel de qualité, sans s’approprier leur emploi.

En effet, la collaboration repose sur l’entraide et le partage du portefeuille client. Ainsi, un fournisseur va concevoir et vendre un produit. Pour procéder à la pose de ce produit, le constructeur-vendeur propose à son client une liste d’artisans spécialisés, près de chez lui qui pourront effectuer la pose de l’article vendu.

Par conséquent, chacun garde son corps de métier et il n’y a pas de concurrence. Les constructeurs s’occupent de produire et de vendre leurs produits et les professionnels locaux n’ont plus qu’à poser l’article qui a été vendu.

Les artisans voient leur nombre de chantiers augmenter

Une fois que le constructeur a vendu son produit, le client peut choisir sa localité et sélectionner un artisan proche de son domicile.

De cette manière, les artisans, même indépendants, peuvent travailler avec des produits de qualité. De plus, cette collaboration leur permet d’avoir plus de travail et d’accéder à des chantiers de plus grande envergure. Ils assurent ainsi un travail de haute qualité, avec des produits haut de gamme, sans avoir à investir dedans.

Effectivement, il arrive souvent que les entrepreneurs n’aient pas la possibilité de s’équiper de matériel luxueux, ils sont rapidement limités en termes de budget et de taille de chantier.

C’est ainsi que les artisans, n’ayant pas besoin de se soucier des commandes de produits, peuvent se former davantage et se spécialiser dans la pose de matériel. Ils sont certains de pouvoir travailler avec des produits qualitatifs et ont donc plus de temps à consacrer à leur corps de métier, la pose.

Par exemple, un vitrier qui pose des baies vitrées doit aller chez son client effectuer les mesures, commander le produit adapté, effectuer la réception du matériel et se rendre à nouveau chez son client pour poser la vitre. Grâce à son partenariat avec un fournisseur étranger, l’artisan n’aura pas besoin de visiter son client pour prendre les mesures. Il recevra une demande de chantier du fabriquant de menuiserie et viendra poser la vitre directement chez son client.

Les clients sont gagnants

Pour la clientèle, la collaboration entre les fournisseurs et les artisans locaux est une bonne opportunité. En effet, le client bénéficiera d’un produit haut de gamme et de la pose d’un professionnel spécialisé. Ainsi, le résultat final sera extrêmement satisfaisant pour lui.

 

La rédaction

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici