Accueil Articles Economie Aéroport. Les actionnaires locaux s'opposent à la distribution des dividendes à l'actionnaire Chinois

Aéroport. Les actionnaires locaux s’opposent à la distribution des dividendes à l’actionnaire Chinois

Aéroport. Les actionnaires locaux s'opposent à la distribution des dividendes cdr
Aéroport. Les actionnaires locaux s’opposent à la distribution des dividendes
cdr

Lors de l’assemblée générale qui s’est tenue le mardi 5 novembre 2019, les quatre actionnaires locaux de la Société Aéroportuaire de Toulouse Blagnac (SATB) ( la Chambre de Commerce et d’Industrie Toulouse Haute-Garonne, la Région Occitanie, le Conseil départemental de la Haute-Garonne et Toulouse Métropole) ont voté contre la décision de l’actionnaire principal, CASIL Europe, et de l’Etat, de distribuer les bénéfices de l’exercice 2018 aux actionnaires, qui s’élèvent à 16 millions d’euros.

Dans un communiqué commun, Georges Méric pour le département, Carole Delga pour la région, Jean-Luc Moudenc pour la Métropole et Philippe Robardey de la CCI  ont dénoncé cette nouvelle démarche de Casil Europe et de l’Etat ” Depuis son entrée dans le capital en 2015, Casil Europe n’a eu de cesse de ponctionner les réserves de l’aéroport de Toulouse Blagnac, dans une logique de rendement immédiat, déconnectée du développement à long terme de la société et de l’intérêt général du territoire.

Alors qu’il s’apprête à céder ses parts à un nouvel actionnaire, Casil Europe fait la preuve, une nouvelle fois, de sa gestion strictement mercantile et à court terme d’une infrastructure majeure pour le territoire.

Nous regrettons que l’Etat, qui détient 10,01 % des parts de la société ATB, n’ait pas pris position aux côtés des actionnaires locaux pour garantir la stabilité et l’avenir de cet équipement stratégique pour l’industrie aéronautique en France et en Europe.

La cession de ses parts par CASIL Europe, si elle a lieu, devra permettre de définir la mise en place d’une nouvelle politique en matière de Gouvernance, de distribution de dividendes et d’investissements dans des perspectives de long terme pour cette infrastructure indispensable au développement économique, dans le respect du territoire et de ses habitants “, ont réagi les quatre actionnaires locaux.

Eiffage dans les starting-blocks

Critiqué pour sa gouvernance, l’actionnaire Chinois de Casil Europe mène depuis plusieurs mois des négociations exclusives avec le groupe français Eiffage pour lui céder les 49,9% qu’il détient. Suite au baroud d’honneur de Casil, la voie sera libre pour le groupe français qui devrait prendre la relève à l’aéroport de Toulouse-Blagnac.

 

La rédaction

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici