Accueil Articles Economie La saison touristique estivale débute doucement en Haute-Garonne et en Occitanie

La saison touristique estivale débute doucement en Haute-Garonne et en Occitanie

La saison touristique débute doucement en Haute-Garonne et en Occitanie Photo : st bertrand de comminges /NLacome/dr
La saison touristique débute doucement en Haute-Garonne et en Occitanie
Photo : st bertrand de comminges /NLacome/dr

Le mois de juillet touchant à sa fin, l’heure est à présent aux premiers constats pour les professionnels du tourisme en Haute-Garonne et en Occitanie. Les chiffres sont mitigés, par rapport à l’année dernière mais la saison estivale est loin de toucher à sa fin.

« Les touristes fractionnent leurs vacances, confie Didier Cujives, Président de Haute-Garonne Tourisme. Ils préfèrent partir moins longtemps mais plusieurs fois dans l’année. À ce nouveau comportement s’ajoute l’effet dernière minute pour profiter de tarifs promotionnels ; en période de canicule annoncée, cet acte d’achat tardif peut se révéler compliqué. En effet, je constate que ces prévisions de fortes chaleurs ont incité les vacanciers à reporter leurs vacances ou à se réfugier en montagne et à la mer. Les Pyrénées tirent donc leur épingle du jeu par rapport aux autres secteurs géographiques du département ».

La montagne, un bon refuge

Bagnères-de-Luchon, qui a accueilli consécutivement l’Anéto Trail et le passage du Tour de France, s’en sort bien. Dans la commune de l’arrondissement de Saint-Gaudens, le tourisme a progressé par rapport aux années précédentes. Hors de ce secteur, les offices de tourisme du département affichent une baisse de visiteurs par rapport à ce même mois de juillet l’année dernière. Cependant rien n’est encore perdu, août et septembre peuvent inverser cette tendance.

Le long du Canal du Midi, les touristes à vélo ont été moins nombreux en ce début d’été, contrairement au printemps. Deux raisons semblent se distinguer pour justifier cette absence significative de visiteurs sur le routes haute-garonnaises. Premièrement la canicule, qui n’a pas poussé les vacanciers nationaux à venir dans le sud ouest. Deuxièmement, le mouvement des Gilets Jaunes à peut être freiné la clientèle étrangère à se rendre en France.

Le château de Laréole s’en sort très bien pour sa part, avec 10% de visiteurs en plus en semaine, et un chiffre d’affaires en nette progression pour le salon de thé et la boutique. Augmentation du chiffre d’affaire également pour la boutique de la Maison de la Haute-Garonne à Port-Lauragais, avec +7 % en juillet.

A Saint-Bertrand-de-Comminges, et aux Olivétains, les chiffres restent stables malgré une fréquentation très irrégulière, de très grosses journées (veille du Tour de France par exemple) alternent avec des épisodes plus calmes. On remarque une hausse de plus de 10% de la clientèle étrangère avec un public espagnol largement dominant qui peut s’expliquer par l’exposition “Hommage à l’exil et au combat républicain espagnols” actuellement proposée sur ce site par le Conseil départemental de la Haute-Garonne.

Si une partie des touristes recherche habituellement les bons plans de vacances à la dernière minute, ceux-ci ont été freinés par les fortes chaleurs qui n’ont pas épargné le département. Du côté des réservations pour des déplacements professionnels, leur nombre a augmenté, avec 20 % en juillet 2019 contre 14 % en juillet 2018

Canicule dans la région

Le mois de juillet a été très chaud en Occitanie, la région a été le théâtre de 2 records de chaleur, avec 46° dans l’Hérault et 45,9° dans le Gard. Les montagnes pyrénéennes et les sites patrimoniaux à l’intérieur des terres occitanes ont mieux marché que les années précédentes, rapportent nos confrères de France Bleu Occitanie.

Albi tire remarquablement son épingle du jeu, grâce notamment aux 3 journées de présence du Tour de France. L’intérêt des sites du patrimoine de la Ville rouge semble également avoir attiré davantage de monde.

 

Raphaël Crabos

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici