Accueil Articles Economie Toulouse. Latécoère bientôt sous pavillon américain ?

Toulouse. Latécoère bientôt sous pavillon américain ?

Toulouse. Latécoère bientôt sous pavillon américain ?
Toulouse. Latécoère bientôt sous pavillon américain ?
cdr

Après 102 ans d’existence, Latécoère reste aujourd’hui encore un incontournable dans le domaine aéronautique. Mais un fonds d’investissement américain pourrait racheter l’entreprise toulousaine dans les mois à venir.

L’entreprise fondée à Toulouse en 1917 est devenue avec le temps un acteur incontournable de l’équipement aéronautique.

Déjà actionnaire de l’entreprise à hauteur de 26%, le fonds d’investissement américain Searchlight Capital pourrait lancer une offre publique d’achat pour prendre définitivement le contrôle de l’entreprise, qui pourrait donc bien passer sous giron américain.

Les américains avaient déjà mis un premier pied dans l’entreprise aéronautique en avril dernier en rachetant les parts de trois autres fonds d’investissement : Appollo, Monarch et CVi Partners. Ceux-ci étaient entrés au capital il y a 4 ans en injectant de l’argent dans l’entreprise alors endettée.

L’OPA déposée au troisième semestre

Cette offre pour racheter l’équipementier toulousain, entre autre fournisseur d’Airbus, de Boeing et de Dassault, se valoriserait à hauteur de 3,85 € par action pour un total de 365 millions d’euros.

L’OPA devrait être déposée auprès de l’Autorité des marchés financiers au cours du troisième trimestre 2019. Malgré cela, l’offre de rachat américaine sera soumise aux autorisations réglementaires et administratives. Notamment l’autorisation du Ministère de l’Economie relative aux investissements étrangers, et la procédure américaine de « CFIUS ». Cette dernière est chargée d’analyser les acquisitions d’entreprises américaines.

Une offre de rachat possible grâce aux bons résultats de l’entreprise toulousaine. Avec ses activités Aérostructures et Systèmes d’Interconnexion, le géant français avait réalisé au premier trimestre un chiffre d’affaires de 182,6 millions d’euros, soit une progression de près de 13 %, à taux de change constants.

Du côté des syndicats, l’inquiétude se fait sentir. Lors du rachat en 2015 par les fonds anglo-américain Apollo et Monarch en 2015, près de 200 postes avaient été supprimés en France. Mais cette annonce n’a pas l’air d’inquiéter tout le monde puisque le cours de Latécoère s’est envolé lundi de plus de 30 %.

 

 

Raphaël Crabos

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici