Accueil Articles Economie Airbus Up & Down

Airbus Up & Down

a 380Le géant de l’aéronautique implanté à Toulouse voit son activité surmonter des aléas économiques, mais doit aussi affronter les inquiétudes salariales. Des décollages et des trous d’air en même temps…

 

Ce matin, l’Airbus A380 d’Air France a inauguré son premier vol commercial Paris-New York. A bord, 583 passagers dont près de 380 fans qui ont payé leur billet aux enchères jusqu’à 1.000 euros. Ce sont 12 paquebots de l’air qui ont été commandés par Air France. Au total, ce n’est pas moins de 206 A380 version passagers qui ont été ainsi commandés dans le monde entier.

Quant au dernier-né d’Airbus, le cargo A330-200F, il a pris son envol pour une première batterie de tests le 6 Novembre dernier de l’aéroport de Blagnac, pour 67 commandes fermes.

Un carnet de ventes rempli donc, avec de nouveaux engagements d’achats réalisées hier lors du salon aéronautique de Dubaï. Le constructeur aéronautique d’Airbus, filiale d’EADS, a signé des accords pour une valeur de 5,3 Milliards de dollars. Géant mondial de l’aéronautique, Airbus a devancé son concurrent Boeing qui n’a annoncé aucun contrat lors de ce même salon.

A l’image de la vente réalisée lors des 40 ans du premier vol de concorde, les photos des appareils de pointe risquent également de s’arracher  lors des « Les Cents ciels » . En effet, ces cent tirages photographiques de collection, seront vendus aux enchères le 13 Décembre à l’hôtel des ventes de Saint Sernin.

Paradoxalement, Airbus doit faire face aux fluctuations économiques mondiales qui provoquent une baisse du trafic aérien. Face à cette réalité, Louis Gallois, le patron d’EADS n’a pas exclu une nouvelle baisse des cadences de production d’avions dans sa filiale Airbus.

Autre baisse de régime : plusieurs retards de délais, notamment pour les livraisons de l’A400M, le gigantesque avion de transport militaire. 3 ans de retard qui ont eu raison de l’Afrique du Sud avec la récente annulation de 8 avions commandés, la France et l’Allemagne attendent un « geste financier » de la part d’EADS pour ce programme européen toujours en attente de livraison.

Des tensions se font également ressentir du côté des travailleurs : les syndicats CGT et UGIT CGT d’Airbus de Toulouse, ainsi que d’autres villes françaises, ont observé cette semaine des grèves pour protester contre les suppressions de poste prévues pour 2011. Un moral salarial pas forcément au plus haut, comme l’indiquait un sondage Gallup cet été avec près de 90% de salariés « désengagés » chez Airbus.

Anaïs Wah

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici