Accueil Articles Culture Lily : « l'aquarelle est mon exutoire quotidien »

Lily : « l’aquarelle est mon exutoire quotidien »

Jusqu’au 31 août 2013, l’aquarelliste et voyageuse Lily s’expose au SylèneJusqu’au 31 août 2013, l’aquarelliste et voyageuse Lily s’expose au Sylène. A la croisée de la peinture traditionnelle, des couleurs et de la nature, l’artiste propose des œuvres sur différents thèmes comme la ville, les portraits, les voyages ou les symboles de notre société et de notre patrimoine.

 

« L’aquarelle est mon exutoire quotidien. Je ne cherche pas à transmettre un message, je ‘décharge’ ma tête. C’est vraiment très personnel. Je ne parlerais pas d’inspiration mais plutôt d’extériorisation » dévoile Lily.

L’aquarelle de Lily « me transporte dans un univers énigmatique et poétique, fait de voyages et de couleurs vives », explique un toulousain, déambulant entre les toiles. Mais la peinture de Lily, c’est surtout une technique particulière. « Lorsque je jette les couleurs sur le papier, ce sont mes émotions que je jette, que ce soit la joie, la colère ou la souffrance. C’est d’ailleurs en partie pour cette raison que je me suis tournée vers l’aquarelle, car elle sèche vite », confie l’artiste.

Combinant des portraits d’enfants et de retraités provinciaux, des coquelicots et des taxis indiens, des ruelles parisiennes à des bâtiments espagnols, les toiles de Lily touchent par leurs tons pastels et emmènent le public au gré des pérégrinations de l’aquarelliste.

 

« Chaque tableau est une aventure, un peu comme ma vie »

« Je peins très vite, tout au ressenti, sans aucun dessin préalable, sans ‘réfléchir’, sans me soucier de savoir si ce que je peins va plaire ou non à quelqu’un et encore moins à moi-même », lance l’artiste. Et si il y a un côté paisible et asiatique dans ses tableaux, c’est sûrement du aux origines coréennes de Lily, qui est arrivée en France à 6 mois.

« Ainsi, chaque tableau c’est un peu comme une partie de moi-même que je détache de mon corps à différents moments de ma vie. Ils sont tous liés à des souvenirs personnels, plus ou moins joyeux, plus ou moins douloureux… Mais ma plus grande joie reste quand même de voir que chaque personne donner une ‘vie’ différente à chacun de mes tableaux », conclut l’artiste.

 

Article d’Alexandre Blenzar

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici