Accueil Articles Culture Des portraits d’enfants sur les murs du café garderie Zeplégraounde

Des portraits d’enfants sur les murs du café garderie Zeplégraounde

Jusqu’au 4 mai, l’espace Zeplégraounde propose une exposition intitulée Kiddies PortraitsJusqu’au 4 mai, l’espace Zeplégraounde propose une exposition intitulée « Kiddies Portraits ». Réalisée par Laura Boil, les photographies proposent de vrais instants de vie des plus petits.

 

« C’est Laura Boil qui m’a sollicitée » explique Valérie Martin, gérante de Zeplégraounde. « Elle m’a montré son travail et j’ai trouvé que c’était une bonne idée ». Peu habituée à accueillir des expositions, Valérie Martin a donc laissé la photographe afficher ses œuvres. « C’est la première fois que j’expose quelqu’un et je pense que c’est une bonne initiative. Je compte sans doute réitérer l’expérience » confie-t-elle. L’exposition « est à destination des parents comme des enfants. Surtout, on est sur de très belles photos avec des cadres ronds qui s’intègrent parfaitement à l’univers de Zeplégraounde ».

 

Le concept Zeplégraounde

Situé sur l’esplanade derrière l’espace Saint Georges, Zeplégraounde est né il y a 5 ans. Valérie Martin avait « des frustrations de maman. J’ai trois enfants et il n’y avait aucun endroit fermé et sécurisé qui permettait également aux parents de se détendre ». C’est pourquoi la Toulousaine a crée cet endroit qui allie « aire de jeux pour les enfants et coin restauration pour les parents ». A Zeplégraounde, « les enfants sont sous la surveillance des parents quand ils jouent dans l’aire de jeux. Mais on propose également du baby-sitting pour que les parents aillent vaquer à leurs occupations ». Cependant, cette possibilité concerne les enfants à partir de trois ans. Zeplégraounde se veut aussi éducatif. « Nous proposons des activités comme la pâtisserie, de l’anglais, de la communication gestuelle ou du yoga par exemple ». Consciente du succès de son concept qu’elle qualifie de « citadin », Valérie Martin envisage la possibilité d’un développement. « C’est évident. Il y aura développement. Mais je ne sais pas quand cela se fera et la forme que cela prendra ».

 

Article de Nadia Hamdani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici