Accueil Articles Culture Quand l’art contemporain s’invite dans les vitrines toulousaines

Quand l’art contemporain s’invite dans les vitrines toulousaines

L’art contemporain s’invite dans les vitrines toulousaines Du 29 septembre au 19 octobre, le festival d’art contemporain Déviation prend ses quartiers dans les vitrines d’enseignes haut de gamme du centre-ville de Toulouse. Une manifestation inédite dans la ville rose.

 

De l’art contemporain dans les vitrines de boutiques du centre-ville de Toulouse, c’est le concept du festival Déviation qui débute le 29 septembre. Organisé par le collectif Brigade A4 et en association avec l’agence Perfeclovers, ce projet a pour but de faire découvrir des artistes en dehors du cadre institutionnel. Sept enseignes haut de gamme ont accepté de participer à cette aventure, Antoine et Lili, Cotélac, Upper, Emling, St Hilaire, Eden Park et Marithé + François Girbaud. Les artistes investissent l’espace des vitrines avec leurs créations sans aucune exigence de la part des organisateurs. « On les laisse avec toute l’imagination qu’on leur connait, d’ailleurs ce n’est pas nécessaire que les productions aient une résonance avec la marque, la seule contrainte est l’espace mis à la disposition de chaque artiste. Ils utilisent les matériaux qu’ils souhaitent pour aboutir à un point de vu décalé sur des réalités que l’on connaît » explique Marie Messina de Perfectlovers.

 

Un circuit artistique

L’association a anticipé toute demande pour mettre le visiteur dans les meilleures conditions au cours de la visite. « Un programme et un plan sont prévus et chaque vitrine est reliée à l’autre avec un rappel » explique Marie Messina. Des parcours sont étudiés notamment pour les étudiants et les entreprises. Personne n’est mis à l’écart, le 5 octobre, la manifestation est ouverte aux personnes malvoyantes, les œuvres sont contées et les vitrines dotées de l’audiodescriptions. Pour rendre compte du travail des artistes, les œuvres sont « thermoformé », grâce au touché, ces personnes pourront s’apercevoir de la forme de l’œuvre.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du festival

 

Emma Faury

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici