Accueil Articles Culture La Semaine Polonaise placée sous le signe de l’art conceptuel et minimal

La Semaine Polonaise placée sous le signe de l’art conceptuel et minimal

Pyramide de chiffres de Roman OpalkaLa section de Polonais de l’Université du Mirail, en partenariat avec des artistes, ont organisé la 21e édition de La Semaine Polonaise à Toulouse. Elle se tient jusqu’à samedi, et s’installe aux quatre coins de la ville rose, comme à la Cinémathèque ou encore à la Fabrique. Au programme de cet évènement : films, musiques, théâtre, expositions et rencontres. Tous ces thèmes sont consacrés à l’avant-garde artistique polonaise, notamment l’art minimaliste et conceptuel.

 

Pour sa 21e édition, la Semaine Polonaise, organisée par la section de Polonais de l’Université du Mirail, se place sous le signe de l’art conceptuel et minimal et se tiendra jusqu’au 28 avril. Diverses facettes de la culture polonaise sont présentées : théâtre, films, musiques, expositions et conférences se succèderont tout au long de cette semaine. Cet évènement a aussi pour but de mettre en place une réflexion sur les arts plastiques. La manifestation réunira des théoriciens spécialistes de l’histoire de l’art, de la littérature, de la musique et du cinéma, ainsi que des artistes peintres, photographes, designers, poètes, compositeurs et chorégraphes.

« Un hommage est également consacré à Roman Opalka, artiste moderne franco-polonais décédé l’année dernière », explique Karolina Kunicka-Guerin, chargée de communication pour La Semaine Polonaise. « Mondialement renommé, cet artiste est à l’origine de la pyramide de chiffres installée dans la station de métro de Paul Sabatier » rajoute-t-elle.

Les organisateurs ont décidé d’adopter une « démarche inverse » pour cette édition qui consiste à partir d’une création plastique pour aboutir, à travers une analyse théorique, à un concept artistique dont seront ensuite développé les prolongements dans la littérature, la musique et le film. Un concert de clôture aux Augustins est prévu ce vendredi par le pianiste Zygmunt Krauze.

 

« Un pianiste promoteur de la musique contemporaine »

Né en 1938 à Varsovie, Zygmunt Krauze est compositeur et pianiste polonais. Diplômé du Conservatoire de Varsovie, il devient auteur de musique de théâtre à l’occasion de nombreux spectacles présentés à la Comédie-Française et au Théâtre national de la Colline à Paris. En 1994 il fonde la société internationale pour la musique contemporaine Europa-Europa, dont il est le président. Il est également l’auteur de cinq opéras et de plus de 80 œuvres. Il incorpore progressivement dans sa musique des éléments populaires et folkloriques, s’intéresse à la mise en espace de ses œuvres et anticipe quelque peu le postmodernisme des nouvelles générations. Son concert organisé aux Augustins clôturera la semaine de festivités.

 

Charles Monnet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici