Accueil Articles Culture Toulouse. Près de 12 000 spectateurs au 4e festival de rue de Pibrac, "la Mekanik du rire"

Toulouse. Près de 12 000 spectateurs au 4e festival de rue de Pibrac, « la Mekanik du rire »

Toulouse. Près de 12 000 spectateurs au 4e festival de rue de Pibrac, "la Mekanik du rire" cdr
Toulouse. Près de 12 000 spectateurs au 4e festival de rue de Pibrac, « la Mekanik du rire »
cdr

Organisée du vendredi 8 au dimanche 10 octobre par l’association Act en rue, soutenue par la Ville de Pibrac, la quatrième édition du festival de rue « la Mekanik du rire » a accueilli 11 824 spectateurs sur trois jours, d’après les compteurs placés aux entrées du festival. Pari gagné pour les 170 bénévoles de l’organisation qui ont su mobiliser public et artistes au cœur d’un événement populaire et convivial.

Près de 12 000 spectateurs ont déambulé, de vendredi soir à dimanche, le long de la majestueuse esplanade Sainte-Germaine à Pibrac, entre la basilique et l’église, avant de se rassembler en nombre devant quelques-unes des 25 représentations proposées par dix-sept compagnies de rue, regroupant un peu plus de 50 artistes.

« Le public est venu en nombre, confie Benoit Vitrand, fondateur et programmateur du festival, et le soleil a été de la partie pour nous aider à accueillir tout ce beau monde. Après l’édition 2020 où nous ne pouvions recevoir que 1000 festivaliers en même temps sur le site, Covid oblige, nous avons pris en quelque sorte notre revanche. Et ce même si la pandémie nous a sans doute enlevé des spectateurs, entre le pass sanitaire forcément obligatoire, les contraintes d’hygiène qui demeurent et que nous respectons strictement, ou les personnes cas contact tenues de rester chez elles, comme l’une de nos plus fidèles bénévoles. »

La programmation, entre théâtre, clown, cirque, marionnette et concerts, a rencontré un large public : chaque représentation a rassemblé plusieurs centaines de personnes, jusqu’à 600 sur certains spectacles, comme ceux de Carnage Productions, de la Môme Cricri et sa Colette, du Cirque la Cabriole ou de l’acrobate chilien El Kote. Et l’organisateur en chef de poursuivre : « Nous travaillons toute l’année pour programmer, et financer, des spectacles de grande qualité, des artistes que nous trouvons formidables et que nous souhaitons faire rencontrer au public. Ce week-end, nous étions 170 bénévoles pour accueillir artistes et public, servir à manger et à boire, installer, ranger, porter, nettoyer… Sur toute l’année, nous sommes encore plus pour préparer le festival. Les spectateurs, par leur nombre et leur enthousiasme, viennent récompenser tout ce travail. Certains, même, proposent de nous rejoindre comme bénévole sur la prochaine édition. »

Un public issu de Pibrac et d’ailleurs

Un public issu non seulement de Pibrac et de l’ouest toulousain, mais aussi de la grande région toulousaine et au-delà – un groupe d’amis est même venu spécialement de Belgique pour assister au spectacle de Typhus Bronx ! « À la fin de plusieurs représentations, ajoute Benoit Vitrand, je me suis permis de demander aux spectateurs lesquels habitent Pibrac. À peu près la moitié des personnes présentes a levé la main.

 

La rédaction

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

1 COMMENTAIRE

  1. Très bel article, merciii
    Ce week-end est attendu chaque année, c’est un festival comme il y en a peu avec une ambiance familiale et où le rire et le sourire sont les maîtres mots!
    Un vrai plaisir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Toulouse Infos