Accueil Articles Culture Toulouse. Le Festival Détours de Chant toujours au diapason

Toulouse. Le Festival Détours de Chant toujours au diapason

Détours de chant- Dimoné et Kursed  cPierre nocca/cdr
Détours de chant- Dimoné et Kursed
cPierre nocca/cdr

Le Festival Détours de Chant s’est achevé samedi soir dernier sur les douces notes de Matéo Langlois, petit prodige toulousain de la chanson française, et de Joël Favreau (guitariste de Brassens) qui nous a contés et chantés Brassens.

Pour sa 19ème édition, le festival a confirmé sa place d’événement incontournable de la chanson, dans la région toulousaine. Durant 12 jours de concerts, dans 24 lieux de Toulouse et de l’agglomération avec plus de 40 artistes, la programmation du festival s’avère plus aventureuse et exigeante chaque année.

Composée de jeunes talents mais aussi de grands noms comme Stephan Eicher ou encore Thomas Fersen mais aussi Les Ogres de Barback qui nous ont offerts un magnifique concert au Bascala en milieu de course de festival.

Dix-Neuf éditions pour le festival toulousain itinérant de la chanson française et francophone sous toutes ses formes, l’année de la confirmation et de la maturité. Le travail de défrichage et d’incitation à la découverte que l’équipe artistique mène depuis le début porte ses fruits. En effet, cette année nous avons atteint des chiffres record pour la journée des “Coups de Pousse” le samedi 1er février au Bijou.

Le festival a décliné la chanson avec des accents rock avec Dimoné & Kursed mais aussi avec le concert endiablé de la Pietà au Centre Culturel Alban Minville, la Taquin a dansé aux rythmes rap de MPL alors que Stephan Eicher a embarqué tout le public de la Halle aux Grains au coeur des montagnes suisses.

La chanson à texte a magistralement été orchestré par des artistes en devenir comme Corentin Grellier, Matéo Langlois ou encore Estelle Meyer, Barrut a clamé l’occitan haut et fort avec ses polyphonies au coeur de St Pierre des Cuisines alors que Sly Johnson, avec son groove exceptionnel, a fait danser le Théâtre des Mazades ! Une édition riche, dense, pleine de surprises, de diversité, de découvertes, toutes les musiques réunies pour une seule langue.

L’édition 2020 en quelques chiffres :

• 12 jours de festival

• 7124 spectateurs

• 77% de fréquentation des salles

• 40 Artistes

• 24 Lieux

• 40 bénévoles

• 5 compagnies/artistes jeune public

• 8 représentations jeune public

 

La rédaction

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici