Accueil Articles Culture Exposition interactive de chimie dans les lycées de la Région

Exposition interactive de chimie dans les lycées de la Région

Laboratoire de chimie interactif proposé aux élèves par l'association Science Animation.Science Animation organise une exposition ayant pour thème la chimie dans les objets du quotidien. Elle circule dans plusieurs établissements de la région et se trouve actuellement au lycée Déodat de Séverac à Toulouse.

 

L’exposition interactive «  Nom de code : chimie » poursuit sa tournée des lycées de la Région. Elle propose de faire découvrir la chimie présente dans divers objets du quotidien. Elle s’articule autour de différents axes présentés sur des panneaux tels que la santé, le sport, la cosmétique, l’alimentation, les loisirs. « Cette exposition se veut ludique et originale » déclare Sandrine Poirier, chargée de mission à Science Animation. Elle est interactive et équipée de petits écrans permettant de visiter un laboratoire virtuel. Les différents panneaux comportent des codes à flasher à l’aide de tablettes mises à disposition ou des i-phones des élèves. Ils permettent de visionner des animations et des vidéos pédagogiques. « Le but est également l’orientation, voire l’encouragement aux carrières dans le secteur de la chimie » explique Sandrine Poirier. Des vidéos relatent les témoignages de professionnels ayant choisi cette voie : chercheuse en océanographie, technicien ou ingénieur chimiste. Des doctorants interviennent également dans certaines classes afin d’expliquer leur métier et de dialoguer avec les élèves. « Ils peuvent alors obtenir des réponses précises de professionnels de terrain » précise Eric Saulières, adjoint au chef de travaux du lycée Déodat.

 

La chimie dans les objets du quotidien

L’exposition vise à faire remarquer que la chimie se trouve partout présente dans les objets du quotidien. Les matières utilisées pour la fabrication de raquettes de tennis, de batteries de téléphones portables, de médicaments sont utilisées comme exemples pour illustrer ce constat. On y répond à des questions variées comme celles relatives à la cuisine moléculaire ou même à la séduction via la cosmétique et le parfum. Ainsi l’approche se veut attractive et dynamique. « Et ça fonctionne très bien, nous en sommes très satisfaits » conclut Sandrine Poirier.

 

Laetitia Vieillescazes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici