Accueil Articles Le Stade Toulousain Rugby Handisport est devenu une référence du sport solidaire

Le Stade Toulousain Rugby Handisport est devenu une référence du sport solidaire

Le Stade Toulousain Rugby Handisport est devenu une référence du sport solidaire ©STRH/dr
Le Stade Toulousain Rugby Handisport est devenu une référence du sport solidaire

Créé en 2003, l’association Stade Toulousain Rugby Handisport avait pour but d’importer l’handisport en France, très présent au Canada, en Amérique et en Europe du nord. Désormais, la discipline est bien ancrée dans le sport français, et compte plusieurs équipes à travers le pays.

L’handisport, encore méconnu de tous dans l’Hexagone, était un besoin. Jusqu’en 2003, beaucoup de personnes, étant atteintes par un handicap qui touche les quatre membres, n’avaient pas la possibilité de pratiquer un sport collectif, comme elles le désiraient. Uniquement réservée aux handicapés moteurs, la discipline ne requiert aucun âge minimum et maximum pour vous accueillir dans les équipes. « Tout est en fonction des capacités motrices des personnes, et leur habilité à pousser un fauteuil sur le terrain », nous explique Pablo Neuman, président du Stade Toulousain Handisport et membre fondateur.

Pour passer les tests d’admission, les candidats sont testés dans un fauteuil de sport adapté, et invités à tester le matériel mis à leur disposition. Une fois admis, les nouveaux sportifs sont répartis dans diverses catégories en fonction de leur niveau, débutant ou amateur, et sont entraînés progressivement sur divers exercices pratiques, qui les amèneront à devenir de bons sportifs malgré leur handicap. « On les fait travailler sur le positionnement, sur le placement du fauteuil sur le terrain, sa manipulation… la manipulation du ballon aussi évidemment. On les intègre graduellement sur ces types d’ateliers », confie Pablo Neuman.

Des règles modifiées et adaptées

Au sein de l’association Stade Toulousain Rugby Handisport, deux sections sont proposées : la section Quad Rugby, qui concerne les personnes ayant un handicap qui touche les quatre membres, et la section Rugby XIII Fauteuil, qui est proposée aux individus possédant un handicap sur les deux membres inférieurs seulement. Sur cette dernière catégorie, qui compte une équipe en Élite 2 qui jouera ce samedi 11 mai la demi-finale, les règles entre le rugby classique et le rugby fauteuil sont assez similaires. « Nous ne sommes pas autant que les équipes normales sur le terrain. Comme nous jouons en salle, nous ne sommes que cinq par équipe. Le plaquage est inexistant aussi, bien sûr. Il est simulé par l’arrachage d’un flag qui scratché sur l’épaule des joueurs ».

En revanche, sur la section Quad Rugby, qui compte pas moins de sept championnats remportés et autant de Coupe de France, les règles sont bien plus adaptées. « Tout est réellement adapté aux handicap des joueurs », selon le président de l’association, avec notamment l’utilisation d’un ballon de volleyball, puisque c’est le ballon le plus léger et le plus facile à manipuler. « Étant donné que c’est une section qui touche aussi les personnes ayant un handicap aux bras et aux mains, c’est beaucoup plus logique, et bien plus adéquat ».

Retrouvez la section Rugby XIII Fauteuil ce samedi 11 mai à 15 heures, au gymnase Arnauné de Toulouse, pour la demi-finale opposant le Stade Toulousain Handisport au HVVA Vichy.

Marie Bouisseren

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici