Accueil Articles Jean-Luc Moudenc refuse la réduction de vitesse sur le périphérique toulousain

Jean-Luc Moudenc refuse la réduction de vitesse sur le périphérique toulousain

Le périphérique toulousain pourrait accueillir une voie réservée au covoiturage Illustration: Toulouse Infos
Jean-Luc Moudenc refuse la réduction de vitesse sur le périphérique toulousain
Illustration: Toulouse Infos

Alors que plusieurs métropoles ont lancé l’expérimentation de la réduction de vitesse sur le périphérique, Toulouse ne fera pas parti des cobayes.

Même si Lyon a déjà adopté la méthode, et est passé d’un périphérique à 90km/h, à une vitesse maximale de 70km/h, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse,  refuse catégoriquement de monter dans le même bateau. « Tandis que les expérimentations lancées par les métropoles de Lille, Rennes et Paris, ne permettent pas encore de conclure aux bénéfices escomptés en termes de réduction des pollutions sonore ou atmosphérique, je ne suis pas favorable, du moins à ce stade, à l’idée de réduire la vitesse de 90 à 70 voire 80km/h sur la rocade de Toulouse »,  expliquait-il ce mercredi soir, à nos confrères de la Dépêche du Midi.

De plus, après une année de test, Rennes n’a pas adopté définitivement la limitation réduite, et est repassé à 90km/h. « Pour désengorger la rocade et diminuer la pollution due aux embouteillages, je doute beaucoup de l’efficacité d’une simple mesure de baisse de la vitesse. Aussi, l’effort prioritaire doit rester le développement de l’offre de transport en commun, seule alternative efficace à la voiture, et la mise en œuvre de nouvelles infrastructures routières », a conclu le maire de la Ville rose.

Marie Bouisseren

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici