Une voiture fonce sur des policiers toulousains, ils sont obligés d’ouvrir le feu

📁 Articles, Société, Une 🕔16 mai 2019
Une voiture fonce sur des policiers toulousains, ils sont obligés d'ouvrir le feu

Une voiture fonce sur des policiers toulousains, ils sont obligés d’ouvrir le feu

Ce mercredi, une arrestation a mal tournée, dans le quartier des Minimes, obligeants les policiers de la BRI à ouvrir le feu sur une voiture et ses occupants.

 

 

 

 

 

 

 

Afin de prendre en flagrant délit une équipe de cambrioleurs, les policiers de la brigade de recherche et d’intervention du service régional de police judiciaire de Toulouse avaient établi un dispositif de surveillance dans le quartier des Minimes. Les policiers en civil, ont présenté leur identité afin de prodécédér à l’intervention des trois suspects. Les individus venaient de regagner leur voiture et non pas hésité à foncer sur les policiers qui ont dû ouvrir le feu.

 

Finalement, les forces de l’ordre ont pu arrêter la voiture folle et interpeller les agresseurs. Au total, une dizaine de tirs de feu auraient été tiré par les policiers. L’agression s’est produite, à quelques encablures du commissariat, permettant à d’autres équipages de police d’intervenir plus rapidement sur les lieux.

 

Les policiers toulousains ont été fortement émus à la suite de cet événement. Luc Escoda, secrétaire régional du syndicat Alliance, le constatait auprès de nos confrères de la dépêche du Midi « cela démontre qu’il y a des individus déterminés qui n’ont pas peur de la police. Fort, heureusement, il n’y a pas eu de blessé. Je salue le sang-froid et le professionnalisme de ces policiers qui ont fait un excellent travail. Il faut que les voyous l’intègrent. On ne fonce pas impunément sur la police. »

 

Les suspects âgés de 32 ans, 33 ans et 48 ans, sont issus de la même famille de gens de voyage, dont deux sont déjà connus de la justice. Ils ont immédiatement été placés en garde en vue dans les locaux du SPR.

 

 

 

 

Liliana Brel




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.