Un second souffle pour le Théâtre de la Violette

📁 Articles, Culture, Une 🕔18 mai 2019
Un second souffle pour le Théâtre de la Violette cdr

Un second souffle pour le Théâtre de la Violette
cdr

Construit en 2006 dans le quartier de Borderouge, le Théâtre de la Violette doit sa première vie à Yvon Victor, passionné de théâtre depuis toujours. Après 12 ans de règne, le fondateur des lieux a cédé sa place l’association Univers Lutin, donnant un nouveau souffle à la programmation.

 

 

 

 

L’association Univers Lutin existe depuis 1995. Présidée par Bénédicte Guibert, l’association a pour but d’initier les grands comme les petits à des ateliers de danse et de percussions africaines. Depuis une dizaine d’années, c’est aussi la création et la diffusion de nombreux spectacles pour un plus jeune public. La reprise du Théâtre de la Violette arrive donc tout naturellement dans ce parcours artistique. Reloué en janvier dernier, Univers Lutin a maintenant un lieu dédié qui s’inscrit dans le projet de développement créatif de ses artistes.

 

« La reprise d’un théâtre est toujours une aventure enrichissante. Pour Univers Lutin, c’est la possibilité d’avoir un lieu dédié pour ses créations et pour mettre en avant les créations que nous aimons. Nous vivons ce challenge comme la continuité de nos projets artistiques », explique Maïté Ruiz, professeur de danse africaine depuis une vingtaine d’années, régisseuse, comédienne, programmatrice et future directrice des lieux.

 

Des changements prometteurs

Depuis la re-location des locaux, beaucoup de changements ont été effectués. Beaucoup de séances pour les petits ont été rajoutées, afin de satisfaire au mieux la demande, sans compter les crèches et les centres aérés qui connaissent bien les lieux, et pourraient être de nouveaux clients potentiels. « Une programmation très variée, allant du conte musical à la magie, des marionnettes à la danse, du théâtre à la chanson, des représentations en anglais et une soirée pyjamas pour clôturer l’année scolaire ».

 

Les séances pour un public plus large ne sont pas pour autant laissées pour compte. Avec des sketchs tels que « Blanche Neige règle ses contes », ou encore la pièce de « Georges Sand, Confidences de la Dame de Nohant » qui aborde un sujet plus historique, le Théâtre de la Violette cherche à sensibiliser le public à l’égalité entre les femmes et les hommes par le biais de créations originales accompagnées de la qualité de leurs interprètes.

 

Future gérante des lieux, Maïté Ruiz déborde d’idées pour ce théâtre, elle a également le projet de créer une buvette autour d’une petite sandwicherie pour permettre au public une pause gourmande. « Ici, l’impasse est trop étroite pour accueillir un food truck par exemple. C’est dommage. Alors il faut avoir des idées ».

 

 

 

Marie Bouisseren




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.