Accueil Articles Jumbo, le nouveau combat de One Voice

Jumbo, le nouveau combat de One Voice

Jumbo, le nouveau combat de One Voice Photo : One Voice/dr
Jumbo, le nouveau combat de One Voice
Photo : One Voice/dr

« Il fallait une association radicale pour défendre les animaux » déclarait Théodore Monod, avant sa mort en 2000. Le scientifique naturaliste était le parrain de l’association One Voice. Début avril, l’antenne toulousaine était dans la rue, pour militer contre la présence d’animaux dans les cirques.

 

 

Créée par Muriel Arnal en 1995 sous le nom d’Aequalis, l’association devient Talis en 1998, puis One Voice en 2000. Le combat de One Voice a pour objectif une évolution en profondeur des modes de vie et de la relation au vivant, à l’individu et non à l’espèce. « Il me semblait nécessaire de mener des campagnes avec une vision globale des combats. Pour les animaux de la planète, et pour les humains, puisque tout est lié », nous confie la présidente fondatrice de l’association.

 

Si son nom a changé au fil des années, son combat, lui, est toujours resté le même : informer le public sur ce qu’il se passe au quotidien, mener des investigations, changer des mentalités, et faire découvrir qui sont les animaux. Pas seulement leurs souffrances mais qui ils sont avec leur personnalité propre. La lutte contre les souffrances animales a toujours été ancrée en Muriel Arnal. « Ça toujours été là, en moi. J’ai toujours milité pour ces choses-là, bien avant de créer l’association. Aujourd’hui encore, je découvre des cruautés faites aux animaux que je ne soupçonnais pas jusqu’ici. C’est constant », nous explique-t-elle.

 

« L’antenne de Toulouse est très active »

Le 10 avril dernier, l’antenne toulousaine de One Voice militait sur la place du Capitole contre la présence d’animaux dans les cirques. Et tout ça, c’était en l’honneur de l’hippopotame Jumbo, pour dénoncer son quotidien. Marion Ribes, référente de One Voice en Haute-Garonne, expliquait à nos confrères de la Dépêche du Midi : « il faut bien comprendre que nous ne sommes pas contre les cirques, nous sommes contre la présence d’animaux dans les cirques ».

 

Selon Muriel Arnal, cette cause est une des priorités du moment. « L’antenne de Toulouse est très active sur pleins de thèmes. D’ailleurs, nous avons aussi fait des actions à Paris pour militer contre ça aussi, il y a quelques semaines » nous confit-elle. À la question de savoir si depuis toutes ces années la fondatrice a l’impression d’avoir réussi à changer quelques mentalités, la réponse est simple : oui. Selon elle, ça a été un très long travail. « Au moment du lancement de la lutte contre la présence d’animaux dans les cirques, les gens se demandaient pourquoi on devait s’occuper de ce cas. Aujourd’hui, le nombre d’espèces dans ces endroits a considérablement diminué, et le nombre de cirque avec des animaux aussi ». Depuis juillet 2017, une pétition pour sauver l’hippopotame est disponible sur le site de l’association. Pour One Voice, « aucun animal n’a sa place dans un cirque ».

 

 

Marie Bouisseren

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici