Le festival Flamenco de Toulouse revient pour une 18e édition

📁 Articles, Culture, Une 🕔14 avril 2019
Le festival Flamenco de Toulouse revient pour une 18e édition Photo : g_ennea/dr

Le festival Flamenco de Toulouse revient pour une 18e édition
Photo : g_ennea/dr

Présent depuis 2002, cette année le festival Flamenco de Toulouse met en avant des artistes émergents et des stars du flamenco jusqu’au 14 avril. Un véritable tourbillon de surprises, de découvertes, de musique et de couleurs sont au rendez-vous. 

 

 

 

 

 

Le flamenco est le signe distinctif et l’expression artistique la plus caractéristique de l’Andalousie, et occupe une partie essentielle de l’avenir social, anthropologique et culturel de la communauté. Datant du XVIIIe siècle, le genre musical qui se danse seul, est créé sur la base d’un folklore populaire, issu des diverses cultures traversant les siècles et les époques en Andalousie. Véritable emblème de la richesse historique et artistique de la région sud-espagnole, le flamenco représente le peuple, et projette le meilleur que l’Andalousie a été capable de donner aux yeux du monde

 

Rencontre littéraire et cours de danse

Présent dans la Ville rose depuis le 4 avril dernier, le festival a été inauguré au cinéma Utopia de Tournefeuille, par une soirée cinématographique avec le documentaire d’Emilio Belmonte « Impulso », qui raconte l’un des défis les plus captivants de l’histoire du flamenco moderne. Le documentaire était projeté en espagnol, et sous-titré en français. depuis, c’est un événement  par jour qui anime le festival Flamenco de Toulouse. Ce mercredi 10 avril, l’organisation du festival vous donne rendez-vous à la librairie Terra Nova à 19 heures, pour une rencontre littéraire avec l’auteur Francisco Peregil, également journaliste au quotidien espagnol El Pais.

 

Jeudi 11, le guitariste d’exception Joselite Acedo sera présent au centre culture Henri Desbals, sortie métro Bagatelle, pour un concert. Accompagné de Maria Moreno en danse, Paco Vega aux percussions, Nestor Urquia à la basse, et Ezequil Montoya au micro, les places sont disponibles à partir de 13 euros par personne, sur la billetterie en ligne. Le lendemain, c’est la flamenquiste Lucia Alvarez qui prendra place au même centre culturel, dès 21 heures, avant d’organiser quatre cours de flamenco le samedi 13 et dimanche 14 avril à Pau, qui clôtureront le festival. La bailaora vous partagera sa passion, ses techniques et ses conseils à partir de 60 euros durant deux heures.

 

 

 

Marie Bouisseren




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.